Fête nationale : Macky Sall vante les “importants efforts” de sa politique culturelle

0
1260

Le président Macky Sall a loué les “importants efforts” fournis par le Sénégal sous son magistère en matière de politique culturelle, en énumérant ses réalisations, dont la construction d’édifices religieux et de lieux de mémoire, les avantages sociaux octroyés aux acteurs culturels et le doublement du budget de la Biennale de l’art africain contemporain.

“En soutien à notre patrimoine culturel, le gouvernement a consenti d’importants efforts, avec la réhabilitation d’édifices religieux et lieux de mémoire, la création de la Sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins, la (…) mise en place de la Mutuelle nationale de santé des acteurs culturels, au titre de la Couverture maladie universelle”, a revendiqué M. Sall dans un discours adressé à la nation à la veille de la Fête de l’indépendance.

Dans une partie du discours consacrée à sa politique culturelle, il a évoqué “le doublement du budget de la Biennale de l’art africain contemporain”, en précisant qu’il est “porté désormais à 500 millions de francs CFA”.

Il cite aussi, concernant son bilan dans ce domaine, “la rénovation de l’ancien palais de justice et sa transformation en palais des arts”.

Macky Sall ajoute à ce bilan “le lancement prochain des chantiers de l’Ecole nationale des arts et métiers de la culture et de la bibliothèque nationale”.

Il a évoqué la réussite des cinéastes sénégalais aux dernières éditions du Festival international du film de Berlin (9-19 février) et du Festival panafricain du cinéma et de la télévision d’Ouagadougou (Fespaco), du 25 février au 4 mars 2017.

“Je rends hommage à tous les hommes et femmes de culture qui, par leur génie créateur, contribuent au rayonnement de notre pays, à l’image de nos brillantes performances à la Berlinale 2017 et à la dernière édition du FESPACO”, a dit le chef de l’Etat, faisant allusion aux grands prix remportés notamment par le réalisateur sénégalais Alain Gomis à Berlin, cette année, et à Ouagadougou (2013 et 2017). Auteur: Aps – APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here