MODERNISATION DU SYSTÈME D’INFORMATION CLIENTÈLE – La Senelec lance une nouvelle plate-forme

0
918

La Senelec a procédé hier au lancement du nouveau système d’information clientèle. La plate-forme sera accessible avant la fin de l’année 2018.

 

Dans 18 mois, la Senelec aura un nouveau système d’information clientèle. La plate-forme a été lancée hier, en présence du directeur général de la Société, Mouhamadou Makhtar Cissé et de l’ambassadeur d’Italie au Sénégal, Francesco Paolo Venier. Si la Société nationale d’électricité veut lancer ce système d’information clientèle, c’est parce que celui en place depuis 1994 ne répond plus aux attentes. D’abord, d’après le directeur commercial et de la clientèle, Falilou Sèye, le matériel était même devenu vétuste. Ce système qui était installé, il y a plus de 20 ans, pour 400 000 clients, ne peut plus assurer une clientèle qui a atteint en 2016 la barre de 1,200 million. Ensuite, le système toujours en cours ne prenait pas en compte certains types de ‘’commodité et de facilité’’ notamment les sms, ajoute  le directeur général de la Senelec.

‘’Nous allons avoir une nouvelle plate-forme interactive pour pouvoir dialoguer directement avec nos clientes, mieux gérer leurs attentes et mieux les satisfaire. C’est un projet totalement tourné vers la clientèle et intègre une démarche de la qualité qui devrait aboutir à la certification de notre processus de commercialisation’’, informe Mouhamadou Makhtar Cissé., Dans l’ancien système, explique Falilou Sèye, il n’y avait pas de géolocalisation. Pire, dit-il, il y avait une limitation des champs de saisies des données de la clientèle. Pourtant, l’objectif de la Senelec, renseigne son Dg, est d’avoir ‘’plus et mieux surtout par rapport à la clientèle et à la sécurisation du système’’. ‘’Nous n’avons pas un objectif plus important que de satisfaire la clientèle et cela demande un support, un système d’information performant. Le système que nous avons aujourd’hui tourne grâce au génie et au courage des hommes qui continuent à l’entretenir mais il est quand même un peu daté’’, reconnaît-il.

Le projet financé par la Banque mondiale va coûter 5 milliards de F CFA. La société italienne SIDI en est  l’attributaire. D’après son président, Del Checco, son entreprise a réuni les meilleures technologies et compétences pour dérouler les travaux. Ce qui rassure le directeur général Mouhamadou Makhtar Cissé qui espère que dans 18 mois, ‘’la Senelec aura une meilleure plate-forme, ce qui devrait faire le bonheur des clients mais aussi permettre à la société d’être plus performante en terme de recouvrement’’. ALIOU NGAMBY NDIAYE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here