La Grèce veut un allègement de sa dette

0
785
2015-07-22 16:39:21 A ripped off Greek national flag flutters in central Athens on July 22, 2015. Prime Minister Alexis Tsipras faces a new test of his authority in parliament, where MPs are to vote on a second batch of reforms to help unlock a bailout for Greece's stricken economy.The embattled premier last week faced a revolt by a fifth of the lawmakers in his radical-left Syriza party over changes to taxes, pensions and labour rules demanded by EU-IMF creditors. .AFP PHOTO/ LOUISA GOULIAMAKI

La Grèce a appelé jeudi le FMI et l’Allemagne à conclure un “compromis” sur l’allègement de sa dette publique pour ouvrir la voie à sa sortie de crise, à l’occasion de la réunion annuelle du Fonds à Washington.

Athènes attend de cette réunion, à laquelle participeront vendredi et samedi les ministres des Finances de la zone euro, un “accord sur un cadre général” d’un allègement à moyen terme de sa dette publique, a déclaré dans un point de presse le porte-parole du gouvernement, Dimitris Tzanakopoulos.

“C’est au tour du FMI et de l’Allemagne de faire des concessions pour trouver un compromis”, a-t-il ajouté.

Ferme opposition allemande
Le Fonds monétaire international et l’Allemagne s’opposent depuis des mois sur la question de l’allègement de sa dette promise aux Grecs en échange de leurs efforts d’austérité. Le premier réclame un allègement substantiel pour participer financièrement au renflouement grec tandis que la seconde renvoie la question à après ses élections législatives fin 2017, tout en exigeant que le FMI verse son écot au programme de prêts à Athènes.

Programme de redressement
Un accord entre eux pour “déterminer autant que possible les mesures à moyen terme d’allègement de la dette” permettrait, selon M. Tzanakopoulos, aux ministres des Finances de la zone euro d’avaliser lors de leur prochaine réunion du 22 mai la poursuite du programme de redressement grec.

Retour sur les marchés
Cet épilogue, ajourné depuis des mois, ouvrirait la voie à un nouveau versement d’argent frais au pays avant juillet, quand il devra faire face à des échéances de 7 milliards, et à la préparation de son retour sur les marchés, prévu après août 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here