UCAD a célébré la sortie de la 55e promotion de Pharmacie (Prospharm 2017) lors de la cérémonie de remise de Parchemin

0
1660

’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) a célébré samedi à la salle de conférence de UCAD 2, la sortie de la 55e promotion de pharmacie (Prospharm2017). En effet, c’est une cérémonie de remise de parchemin aux nouveaux diplômés de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’université Cheikh Anta Diop, à laquelle étaient conviés parents et amis. L’ambiance était à l’euphorie et la ferveur avec également la participation massive de leurs camarades venus les encourager. Selon le titulaire de la pharmacie de la République, Docteur Sokhna Diagne Ndiaye, invite les diplômés de la 55e promotion de pharmacie de l’UCAD à travailler sur des initiatives personnelles au profit de la population.

 

Rédigé par leral.net le Lundi 22 Mai 2017 à 09:51 | | 0 commentaire(s)|

Dans une ambiance festive et très colorée, la salle de conférence de Ucad 2 pleine à craquer et refusant du monde, a été le temple choisi pour honorer environ 170 étudiants de 12 nationalités. Lors de cette cérémonie, le titulaire de la pharmacie de la République, Docteur Sokhna Diagne Ndiaye, a recommandé aux nouveaux diplômés de « travailler sur des initiatives personnelles qui vous permettent d’éclore les incroyables talents qui sont cachés en vous au profit de la population .  Je vous invite à vous engager tout de suite et maintenant dans ce métier, car de nos jours, aucun domaine n’échappe aux difficultés liées à l’insertion dans la vie professionnelle ».

« Le diplôme est certes important, mais il ne s’agit que d’un outil dont l’importance est de savoir l’utiliser en tant que tel », a soutenu le professeur agrégé de chimie analytique, Serigne Omar Sarr qui est également le parrain de la 55e promotion. Pour sa part, il invite les nouveaux diplômés à « faire toujours résonner » le serment de pharmacien dans leurs activités. Le pharmacien « est un véritable acteur de santé irremplaçable, qui doit toujours être au service des autres », a-t-il ajouté.

« Le pharmacien a une grande responsabilité dans le système sanitaire. L’exercice de la profession pharmaceutique requiert un code de conduite très strict », dixit la marraine de la cérémonie, le professeur en toxicologie, Mathilde Cabral Ndior. Elle a invité les récipiendaires à placer le respect des principes déontologiques » au cœur de leur activité.
« Il est de notre responsabilité, dans notre domaine de compétence, d’être les guides, les repères et les accompagnateurs dans les changements qui s’opèrent dans notre corps du métier », a-t-elle fait valoir.

Pour cette étudiante diplômée, Mame Doumbé Mbacké qui réagit au micro de leral.net : « On a reçu un parchemin pour couronner 5 années de dur labeur, ici en pharmacie. Là aujourd’hui, on est tous émus. Je me rappelle ma première année lorsque je suis rentrée dans l’amphithéâtre, j’ai pleuré. Parce que je me disais que ma place n’était pas ici. Maintenant, je ne ressens que de la joie, du bonheur ».

Cet étudiant, lui, est conscient qu’il reste beaucoup à faire pour intégrer le milieu professionnel.
« Je suis fier et content. Le temps a été long mais on y est arrivé. Maintenant nous remercions nos parents tout en demandant à l’Etat de nous accompagner parce qu’aujourd’hui, rien est facile à obtenir », a dit Abdoulaye Mané, nouveau diplômé.

« On a passé 5 longues années de dur labeur à la faculté de médecine. Nous ressentons une énorme satisfaction. Nous remercions nos parents présents », c’est du moins l’avis de Pape Oumar Ndiaye, diplômé en option biologie, qui profite à l’occasion pour dire qu’il compte continuer ses études jusqu’à l’obtention du titre de docteur. Avant de demander à l’Ordre national des pharmaciens, de les appuyer pour leur intégration dans le milieu professionnel.

Thierno Malick Ndiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here