Dele Alli, le mustang

0
631

“Il est un grand talent, plus c’est comme si vous aviez un cheval sauvage et que vous deviez le domestiquer”, compare son entraîneur chez les “Spurs” Mauricio Pochettino. Dele Alli (21 ans) est le nouveau pur-sang de Tottenham et de l’équipe d’Angleterre.

Le “gaucho” a quasiment réussi à dompter son poulain. Au point d’en faire une pièce maîtresse de son dispositif, un buteur à 18 réalisations et 9 passes décisives en Premier League … Le tout en évoluant un peu partout sur le terrain.

Cette année, au gré des bénédictions de ses coéquipiers, le natif de Milton Keynes (nord de Londres) a en effet baladé, de milieu de terrain à meneur de jeu en passant par second attaquant et milieu excentré à gauche … ou à Droite. Et ça a marché à chaque fois.

“Dele Alli peut toujours vous surprendre”, expliquer Pochettino en mars. “Il est une personnalité incroyable et tout est possible avec lui”.

“Dans la surface, il joue comme un attaquant grâce à son intelligence. En dehors de la surface, il fait une marque en jouant comme un milieu de terrain”, apprécie le technicien argentin, qui a pu compter sur la qualité de passe et Le flair de son joueur pour la différence.

Guardiola est fan

“Je l’avais vu à 17 ans avec Milton Keynes. Il avait joué milieu défensif contre Manchester United. Il me surprend toujours, peut-être un jour, il jouera gardien, latéral ou stoppeur”, s’amusait l’Argentin .

Le polyvalent Alli a tellement bien joué cette saison, il a récolté le titre de jeune joueur de l’année … pour la deuxième fois de suite. Si la récompense a d’abord fait pester Pochettino, qui voyait plutôt son poulain comme joueur de l’année, l’Argentin s’est lancé dans une grande déclaration d’amour.

“Il s’est amélioré dans tous les aspects de son jeu. Cela veut dire qu’il est intelligent, malin et qu’il soit encore le potentiel de s’améliorer. Il montre qu’il est un meilleur joueur de Premier League “, L’félicité Pochettino, la colère passée.

“C’est un joueur fantastique, un nouveau très bon jeune joueur, un battant. (…) C’est l’un des joueurs les plus fantastiques qu’il m’a donné donné de voir”, s’était aussi Enthousiasmé Pep Guardiola fin avril, avant de rassurer son homologue argentin, alors que les rumeurs d’un transfert fleurissaient dans les médias britanniques. “Mauricio Pochettino peut rester calme. Dele Alli va jouer pour lui la saison prochaine.”

Un système pour lui

Dele Alli un encore de progrès à faire. Celui qui pêche encore par son enthousiasme doit apprendre à rester concentré. S’il se calmé, le jeune milieu explose parfois au mauvais moment. Comme fin mars, contre La Gantoise en Europa League, quand il y a un carton rouge pour un affreux tacle sur Brecht Dejaegere.

Mais ces performances, Alli a réussi à la transcription en équipe d’Angleterre, où il est devenu un joueur de clé de sélection Gareth Southgate.

“Nous avons fait jouer Dele, nous avons fait jouer Adam Lallana à ce poste (de N.10). Les deux jouent très bien, ils marquent, ils font des passes décisives dans leur club”, ont expliqué le choix pour justifier la non Sélection de Wayne Rooney.

Et le Londonien a pris encore un peu plus le pouvoir au printemps, alors que Southgate s’est mis à tester un système à trois défenseurs, pour pouvoir aligner ses deux milieux offensifs.

“Ce système est parfait pour Lallana et Dele Alli”, avait analysé Southgate après la défaite en match amical en Allemagne en avril (1-0). Le coach espère bien fin de vente sa monture pour en profit à bride abattue en Coupe du monde en Russie. Il lui reste un an.

Auteur: AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here