Grignoter le soir est mauvais pour la santé

0
255

Selon une étude américaine, le grignotage nocturne pourrait augmenter les risques de diabète et de problèmes cardiaques.

Grignoter le soir, une habitude souvent réconfortante mais qui serait mauvaise pour la santé. Des chercheurs de la Perelman School of medecine de l’université de Pennsylvanie ont publié une étude dans laquelle ils démontrent que le grignotage et les repas pris tardivement augmenteraient significativement les risques de diabète et de problèmes cardiaques.

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont suivi 9 personnes, en bonne santé et avec un indice de masse corporel normal, pendant 16 semaines. Les huit premières semaines, les participants prenaient trois repas et deux encas entre 8h et 19h. Les huit semaines restantes, ils ont modifié les horaires de leurs repas entre midi et 22h.

RISQUES DE DIABÈTE, DE MALADIES CARDIAQUES ET PRISE DE POIDS 

Résultat, lorsque les repas étaient pris plus tardivement, les taux de glucose et d’insuline dans le sang étaient plus élevés, ce qui peut causer un diabète de type 2. Le changement d’heure des repas a également augmenté le taux de cholestérol des participants, ce qui peut favoriser les maladies cardiaques. Les chercheurs ont aussi constaté que manger plus tôt et à heures fixes stimulait la production de leptine, hormone responsable de la satiété, et éviter donc de prendre du poids.

L’expérience n’a certes pas été menée à grande échelle mais les résultats viennent confirmer ceux de deux précédentes études publiées en 2015. Des chercheurs Californiens avaient démontré que manger tard le soir avait un effet néfaste sur nos capacités cognitives. Des psychologues Canadiens avaient quant à eux établi un lien entre grignotage nocturne et des rêves bizarres et dérangeants ayant un impact sur la qualité du sommeil.

Auteur: Constance MARIA – TopSante

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here