Nigeria: une étudiante développe un remède contre le cancer du sein

0
469

La bonne nouvelle a été annoncée mardi à Abuja, lorsque le directeur de l’éducation de la Banque mondiale, Dr Jaime Saavedra Chanduvi, avec son équipe a visité l’Université dans le cadre de sa tournée d’évaluation des 10 centres d’excellence des Centres africains (ACE).

La Banque mondiale a décaissé environ 10 milliards de dollars pour le projet ACE au Nigeria, dans le cadre des efforts visant à encourager la conduite de la recherche de pointe et la spécialisation des institutions bénéficiaires dans des problèmes spécifiques de développement au Nigeria et même du continent africain.

La recherche de Musujusu, utilisant la science macromoléculaire, vise à développer un matériau polymère biodégradable qui pourrait être utilisé comme alternative pour le traitement du cancer du sein dans un proche avenir.

Elle a révélé que sa recherche porte sur le cancer du sein triple négatif qui est le sous-type agressif du cancer du sein qui est commun aux femmes africaines.

Musujusu, une ressortissante Sierra-Léonaise, mène la recherche sous le parrainage de l’Institut pan-africain des matériaux (PAMI).

Musujusu a déclaré:

Ma recherche est en fait centrée sur le développement de polymères biodégradables pour le traitement du cancer du sein.

Je me concentrerai sur le cancer du sein triple négatif qui est en fait le sous-type agressif du cancer du sein qui est commun aux femmes d’ascendance africaine.

Je crois qu’il y a un avenir brillant pour l’Afrique, et en tant que femme, il y a beaucoup plus que nous pouvons faire si nous sommes autorisés. Ce prix qui m’a été décerné par PAMI m’a permis de faire face à mes études avec plus de confiance et de contribuer réellement à faire avancer l’Afrique.

Afrikmag

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here