Le « Oui, mais… » de l’opposition à Wade, Touba pour une reprise du vote, l’Etat « gifle » le Maroc avec 2400 milliards. Le point de l’actu du jour

0
89
Boycott des élections: Me Wade, mercredi dernier en conférence à juré que le Parti démocratique sénégalais ne participerait plus à des élections organisées par le Gouvernement de Macky Sall, ce qui serait une première. Mais, ses « fils », la plupart chefs de partis aujourd’hui, soutiennent leur mentor sur quasiment sur toutes ses actions, mais ne semblent pas adhérer au projet de boycott des élections. Ni Modou Diagne Fada, ni Pape Diop entre autres ont esquivé la question et veulent voler de leurs propres ailes.

Éventualité d’une reprise partielle ou totale de vote: que peuvent être les conséquences d’une éventuelle invalidation du vote de Touba? Si le Conseil constitutionnel tranche dans ce sens, ce ne sera pas seulement le département de Mbacké qui sera concerné, renseigne Le Quotidien. Une crainte d’une variation du taux de participation, du quotient national, d’un statu quo des cinq (5) sièges pour Me Abdoulaye Wade et les autres. Ou encore une remontée de Benno Bok Yaakar.

Cité des Affaires: le Maroc se frotte les mains avec un terrain de 2400 milliards que l’Etat lui a cédé. Il s’agit d’un projet à réaliser sur huit cents (800) hecatres dans une zone où le mètre carré peut dépasser les cent mille (100.000 F CFA), indique Dakar Times.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here