31 C
Dakar,sn
Saturday, October 24, 2020
Accueil Politique Wade rejette l’appel au dialogue, Khalifa Sall devant la chambre d’accusation de...

Wade rejette l’appel au dialogue, Khalifa Sall devant la chambre d’accusation de la Cour d’Appel, deux fonctionnaires libres de toute poursuite judiciaire, les thèmes de l’actualité

0
574
En réunion du Comité directeur hier, Me Abdoulaye Wade a clairement dit ce qu’il pensait de l’appel au dialogue lancé par le Président Macky Sall. «Macky Sall ne montre pas les signes de quelqu’un qui veut dialoguer. Pour discuter, dialoguer, il y a des choses qu’on ne peut pas passer sous silence ou feindre d’ignorer. Beaucoup de choses se sont passées dans ce pays et Macky Sall sait tout, du début à la fin. S’il veut discuter ou dialoguer, il sait quoi faire, parce que c’est lui-même qui avait donné son autorisation pour faire faire ; il peut également instruire les mêmes de faire faire», a dit Wade dans le journal Les Echos. Qui ajoute : «pour dialoguer, il faut d’abord préparer le terrain. Mais, on ne peut pas vouloir d’un dialogue, alors qu’au préalable, on sait qu’il y a tout un tas de choses à régler. Macky Sall est mieux placé que quiconque pour savoir où passer, s’il veut dialoguer».

Toutes les voies de recours seront utilisées pour la liberté de Khalifa Sall. Après la Cour suprême, les avocats du maire de Dakar vont aller au front demain jeudi devant la chambre d’accusation de la Cour d’Appel. C’est par rapport à l’ordonnance de refus de mise en liberté d’office du doyen des juges d’instruction. Selon le juge Samba sall, les avocats ne lui ont présenté aucun document émanant de l’assemblée nationale prouvant que ce sont les parlementaires qui sollicitent sa mise en liberté d’office.

Diadji Ba peut pousser un ouf de soulagement. Mamadou Diagne dit Doudou aussi. Ces deux fonctionnaires avaient été mis en demeure pour enrichissement illicite à la suite d’une enquête pilotée par Section de recherches de Dakar. De suite, Diadji Ba qui était à l’époque numéro 2 du bureau de Dakar pétrole avait été mis en demeure de justifier un patrimoine présumé de 500 F Cfa. Presque au même moment, Doudou Diagne qui était directeur de l’urbanisme sous Abdoulaye Wade devait lui, s’expliquer sur un patrimoine qui serait estimé à 5 milliards F Cfa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here