Madagascar : le gouvernement en guerre contre la peste

0
184
Le gouvernement malgache a annoncé la mise en place des mesures d’urgence pour tenter d’enrayer une nouvelle épidémie de peste dans le pays.

Selon les autorités du ministère de la Santé, au moins 24 personnes en un mois sont mortes de la maladie.
Samedi soir, le Premier ministre, Olivier Mahafaly Solonandrasana a annoncé la suspension de « toutes réunions ou manifestations », à Antananarivo, la capitale, où six personnes sont décédées de la peste ces derniers jours.
Il s’agit d’une mesure provisoire en entendant  » l’évolution de la lutte contre cette maladie  » a indiqué le Premier ministre malgache.

« Des dispositions seront prises dans les aéroports ou dans les gares routières pour éviter les paniques et maîtriser la maladie », a précisé Olivier Mahafaly Solonandrasana à l’issue d’une réunion d’urgence entre le gouvernement, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les bailleurs de fonds.

Depuis 1980, la peste réapparaît presque chaque année à Madagascar, généralement d’octobre à mars.
Cette année, la première victime à avoir contracté la maladie à Ankazobe, est décédée le 28 août dans la ville de Moramanga dans l’est du pays.

L’épidémie s’est ensuite propagée sur le territoire malgache, notamment dans la capitale Antananarivo.
Selon le ministre de la santé, la saison pesteuse coïncide avec la saison des pluies, la tradition malgache du « retournement des morts » et la recrudescence des feux de brousse.

(BBC)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here