Mort de Kadhafi: Des organisations de la société civile traînent Sarkozy à la Cpi

0
229
Le Front internationale de la société civile panafricain (Fispa) a déposé une plainte contre l’ancien président français Nicolas Sarkozy à la Cour pénale international (Cpi). Ils l’accusent d’avoir provoqué l’intervention en Libye qui a débouché sur la mort du colonel Kadhafi.  

Une quinzaines d’activistes et d’associations de la société civile africaine comme « Y’en a marre » ou encore « Balai citoyen » se sont réunis à Bamako pour former un Front panafricain de la société civile. Ils veulent défendre l’Afrique, la démocratie, la dignité et les droits de l’Homme.

Dans leur premier action, ils ont déclenché une plainte devant la Cpi ce samedi, contre Nicolas Sarkozy pour le meurtre du colonel Kadhafi.

« Nous portons cette plainte contre Nicolas Sarkozy pour l’assassinat de Kadhafi, parce que cela a des conséquences dramatiques et néfastes sur le continent africain, et sur les populations africaines », a déclaré l’activiste guinéen Elie Kamano, membre du Fispa.

Selon le rappeur sénégalais Simon Kouba, membre du mouvement Y’en a marre qui s’est prononcé sur le temps attendu pour introduire une plainte,  » beaucoup de gens se sont offusqués, mais il n’y a eu aucune action. Et cette action, je crois, arrive à son heure pour dire: il est temps. Ce que nos dirigeants n’ont pas réussi, à nous de le réussir. Pour aussi la dignité africaine car c’est un président africain qui a été assassiné », a t-il souligné dans le journal Le quotidien.

Cependant, l’artiste ivoirien Tiken Jah Fakoly est le parrain de ces jeunes activistes africains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here