Des sourates du Coran en bandoulière pour libérer Khalifa Sall…

0
93
Les proches de Khalifa Sall se mobilisent tous azimuts. Aprèsles avocats qui ont décidé d’internationaliser le dossierdu maire de Dakar, les Amazones entrent dans la danse. Et avec la manière.

A Hann-Bel air ce mercredi, Aïssatou Fall et Cie, qui s’habillent toujours en noir, ont décidé de se retrouver tous les mercredi, dans une commune, pour un récital de Coran. Au menu, les sourates «Tabatiyaada et Alamtarakaifa» seront plusieurs fois récitées afin que les malheurs deKhalifa Ababacar Sallsoient transférés à son «bourreau», Macky Sall, président de la République.

La présidente des femmes du département de Dakar, Mme Fall et ses ouailles prévoient une marche nationale dans les semaines à venir pour intensifier la lutte dans tous les comportements du pays.

Bamba Fall, le tonitruant maire de la Médina, qui a agrandi les rangs de ses sœurs, de souligner que «le temps n’est plus à la parole, mais à l’action. Si d’ici à la fin de ce mois d’octobre, Khalifa Sall n’est pas libéré, ils se feront entendre».

But not least, la coordination communale Ps de Kaolack, au centre du pays, s’est mobilisée également mercredi avec la même intensitépour porter loin leur parole. Tous «meurtris» par l’emprisonnement du maire de Dakar, de l’Afrique, ont alerté «les maires du Sénégal tous en sursis». Diokel Gadiaga et ses proches disent dupliquer la même manif dans les 45 départements du pays. Et Barthélemy Dias lui frappe à la porte des autorités américaines pour les sensibiliser du dossier Khalifa…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here