Plaidoyer pour la régulation de la privatisation de l’Education

1
2161

La coalition des organisations pour la défense de l’éducation publique (Cosydep) a organisé une conférence internationale sur “la marchandisation de l’éducation” ce lundi 23 octobre 2017 avec le ministère de l’Education et les autres acteurs nationaux et internationaux de l’éducation. «A travers cette consultation, nous réfléchissons sur les principes directeurs qui doivent encadrer l’intervention du secteur privé dans l’éducation.Nous comptons discuter et proposer une charte dans ce sens qui contiendra tous les éléments de référence parce que les pays sont déjà engagés.

Nous allons clarifier tout ce que cela entraine comme principe directeur», informe Moussa Mbaye, président du conseil d’administration de la Cosydep. Selon lui, «la Cosydep et les autres organisations, à la suite de cette activité, vont présenter ce qu’on appelle l’appel de la société civile. La société civile a organisé des consultations à travers le monde. Celle-ci concerne les pays africains et les pays francophones», fait-il savoir.

Le Pca de la Cosydep note que dans beaucoup de pays, l’enseignement privé tend à prendre le pas sur le public. “Cela créé des inégalités dans l’égalité d’accès à une éducation de qualité qui vient consolider toutes les inégalités que nous notons dans ce monde et qui sont causes de désordre et de violence”, déplore-t-il. «Mais aussi cela a un impact sur la qualité de l’éducation puisque si on ne régule pas ce secteur, n’importe qui viendra faire une offre éducative. Il y a des gens avec des coûts très élevés qui vendent du vent aux parents qui pensent par-là donner une chance à leurs enfants.

C’est un secteur qu’il faut réguler et que cela ne soit pas une entrave à une éducation de qualité, que l’éducation publique puisse continuer et être bien», soutient-il. Il fustige le comportement de certains acteurs qui, dit-il, considèrent l’éducation comme une marchandise. “Des acteurs s’intéressent au profit qu’ils peuvent en tirer. Or, les enjeux sont importants. C’est une tendance qui monte avec la technologie par un certain nombre d’acteurs. Le rôle de la société civile, c’est d’alerter et de veiller à ce qu’il y ait une régulation qui se fasse en étant ouvert à tous les acteurs, mais avec le principe fondamental que l’éducation est un droit» conclut Moussa Mbaye.

Auteur: Chamsidine Sané

1 COMMENTAIRE

  1. Elhadji SECK, Sécrétaire Exécutif Permanent du Conseil Consultatif de l'Enseignement Privé

    LE COSYDEP CHERCHE A PROTEGER L’ENSEIGNEMENT PUBLIC DE L’ENSEIGNEMENT PRIVE
    Les promoteurs des Etats Généraux de l’Education et de la Formation des années 80, ne voulaient pas de l’Enseignement Privé, aujourd’hui on est à plus de 2000 écoles privées. Quelle que soit les manigance du COSYDEP, l’Enseignement privé poursuivra son petit bonhomme de chemin.
    Qui sont les vendeur d’illusion? Ce n’est pas respecter les parents d’élèves qui choisissent l’EP. Les résultats au BAC, au Concours Général, au BFEM et à l’entrée à la Maison d’Education Mariama Ba sont là pour parler

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here