Cannes: avant travaux, le Martinez a mis son mobilier aux enchères

0
71
Du bar aux tables de chevet, le Martinez, l’un des hôtels les plus luxueux de la Croisette de Cannes (Alpes-Maritimes), a mis cette semaine aux enchères plus de trois cents lots de mobilier avant sa fermeture pour plusieurs mois de travaux.

La vente a rapporté plus de 70.000 euros destinés à une association locale d’aide à l’enfance, ont annoncé les dirigeants de l’établissement.

L’une des pièces maîtresses, l’emblématique bar L’Amiral, un comptoir en bois verni de plusieurs mètres de longueur avec des plaques en laiton au nom des clients les plus fidèles, a été adjugé 3.500 euros à un décorateur cannois.

Construit par les chantiers navals de Saint-Nazaire dans les années 70, à l’origine pour un paquebot, le bar a vu de nombreuses stars du cinéma venir s’y accouder, comme le réalisateur Quentin Tarantino qui aurait, selon l’hôtel, bu ici son premier mojito.

Le lot-surprise, qui n’était pas annoncé dans le catalogue de vente, était constitué d’une coiffeuse, de deux tables de chevet et d’une table basse issues d’une chambre dans laquelle l’actrice Sophia Loren avait séjourné en 1955. Il a été adjugé 1.500 euros.

Les autres pièces de mobilier, chaises, canapés ou luminaires, dataient toutes des années 1990 et 2000, à l’exception de trois meubles d’appui de la manufacture anglaise Waring & Gillow qui avait meublé l’hôtel lors de son ouverture en 1929.

Propriété du fonds d’investissement qatari Constellation Hotels, le Martinez, s’est lancé dans un vaste plan de rénovation, de 150 millions d’euros, à l’instar de ses prestigieux voisins le Majestic et le Carlton. 120 chambres de l’hôtel cinq étoiles au style Art déco ont été rénovées l’hiver dernier. Les 289 restantes doivent l’être avant réouverture partielle le 5 mars 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here