Sortie de Wade à Touba : “Me Abdoulaye Wade doit savoir que Touba ne lui appartient pas… Et l’opposition a intérêt à accepter cette main tendue du chef de l’Etat” (Adji Mbergane Kanouté)

0
41
La sortie récente de l’ancien président de la République Me Abdoulaye Wade dans la ville sainte de Touba est mal digérée par les proches du pouvoir notamment les femmes de la coalition Benno Bokk Yakaar. Après le communiqué que ces dernières ont publié la semaine dernière, aujourd’hui c’est la présidente de l’Union pour Développement du Sénégal, Adji Diarra Mbergane Kanouté de déplorer les propos tenus par Me Wade. Dans un entretien avec Dakaractu, la première vice-présidente des femmes de BBY estime que l’ancien président Wade “se trompe de temps et d’époque”. Par ailleurs la vice-présidente des femmes de BBY considère qu’à ” l’image du président Abdou Diouf, Abdoulaye Wade devait garder une certaine sérénité et lucidité par rapport à son rang d’ancien chef d’Etat”. Par ailleurs, elle juge assez raisonnable le taux d’endettement du Sénégal dont parle l’ancien président Wade. Car selon elle toujours, c’est de l’argent destiné aux populations et qui a un impact positif sur le vécu quotidien des citoyens.
À la députée de Benno de soutenir : “si toutefois Me Abdoulaye Wade a des messages à faire parvenir au président Macky Sall, il y a des canaux à utiliser en lieu et place de la voie de presse. ”  Poursuivant son propos Adji Mbergane de lancer que “même si on reconnait que Me Abdoulaye Wade a une base solide à Touba, cela ne veut pas dire que Touba lui appartient”. Et elle dit être convaincue qu’en 2019, Touba vas basculer dans le camp présidentiel”.
Commentant le message du Khalife général des mourides lors de la cérémonie officielle de la 123ème édition du magal de Touba, la présidente de l’Union pour Développement du Sénégal se réjouit de l’appel du khalife à l’endroit des acteurs politiques. Elle estime que “le Sénégal a toujours été un pays de dialogue, le moment est idéal pour dialoguer et que l’opposition a intérêt à dialoguer. Maintenant si d’autres acteurs politiques ou une partie de l’opposition sont mus par leurs propres intérêts en réfutant cet appel au dialogue, les sénégalais prendront acte d’une telle position… “

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here