Budget de la Pêche : Oumar Guèye renforcé de 14 milliards

0
70

Le budget du ministère de la Pêche et de l’Economie maritime, pour l’exercice 2018, est arrêté à la somme de 41.651.881.500 francs Cfa contre 27.033.535.000 francs Cfa en 2017, soit une hausse de plus de 14 milliards de francs Cfa. Il a été adopté à l’unanimité, ce dimanche 3 décembre 2017, par l’Assemblée nationale du Sénégal.

Interpellé par des députés sur les licences de pêche, la chaine de froid, et autres, le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye, a annoncé que 19 complexes frigorifiques verront le jour en 2018 dans plusieurs localités du pays, à savoir : Foundiougne, Kaolack, Kaffrine, Médina Gounass, Vélingara, Sédhiou, Bounkiling, Kafounting, Louga, Podor, Thilogne, Kanel, Bakel, Hann et autres. Avant de préciser que ce grand projet a pris du retard à cause des «procédures administratives».

Selon le ministre, l’aquaculture, «c’est l’avenir de la pêche». Car, soutient-il, «à l’heure actuelle, la production de produits halieutiques dépasse la production de la pêche».

Concernant le transport fluvio-maritime, qui intègre les ports, Oumar Guèye a fait savoir que le Sénégal n’a jamais construit un port à conteneurs. Face à cette situation, le ministre a annoncé que le Président Macky Sall a décidé de construire deux nouveaux ports. Il s’agit du port minéralier et vraquier de Bargny-Sindou, dont le coût est estimé à 290 milliards de francs Cfa. Le financement est bouclé et la pose de la première pierre déjà effectué e. Il s’agit aussi du port de Ndayane, qui sera réalisé par Dubai Port world.

Ce dernier, selon le ministre, a terme, sera le port le plus important de la sous-région ouest africaine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here