Politique de l’emploi : Dionne dévoile la stratégie de l’Etat

0
80
Le Premier ministre, face aux députés, ce mardi, a insisté sur la politique de création d’emploi du gouvernement. Il a annoncé un nouvel instrument qui sera implanté dans les départements. «Afin de stimuler davantage l’éclosion des talents et la création de l’emploi, des centres d’initiatives pour l’emploi et entrepreneuriat local (Ciel) seront créés au sein des départements administratifs pour contribuer à l’effort national de création d’emploi», a-t-il annoncé, lors de sa déclaration de politique générale.

Il assure que les centres de Dagana, de Thiès et de Ziguinchor seront fonctionnels dès 2018. Puis, suivront ceux de Dakar, de Kaolack et de Sédhiou. «Cette démarche vise à développer une plus grande proximité entre les services de l’emploi et leurs cibles», a-t-il renseigné. Mahammad Dionne a aussi expliqué, qu’au total, «plus de 81 milliards de francs Cfa seront consacrés d’ici 2020 au renforcement de l’employabilité des jeunes, à leur insertion professionnelle ainsi qu’au renforcement de l’offre d’infrastructures de formation professionnelle».

Il ajoute que la convention nationale Etat–employeurs de 3ème génération sera finalisée pour permettre «l’insertion de 2000 demandeurs d’emploi». «Des pépinières d’entreprises seront installées dans toutes les régions en particulier à côté des centres universitaires, écoles supérieures et centres de formation. Ils seront accompagnés de mécanismes de financement sous la forme de bourses pour l’insertion professionnelle afin d’accompagner les initiatives des jeunes porteurs de projet», promet-il.

L’Etat démarrera aussi la mise en place de centres multimédia selon le Premier ministre, et offrira un appui financier pour la promotion des meilleurs projets. Des programmes à haute intensité de main d’œuvre seront également développés dans le cadre de la réalisation, la maintenance et l’entretien des infrastructures et équipements réalisés à travers les programmes du Pse qui cibleront les jeunes sans emploi dans les localités concernées.

Pour retenir les jeunes candidats à l’immigration, un programme d’appui au développement local et à l’employabilité destiné aux zones de départ de migrants a déjà démarré avec le bureau de mise à niveau et l’Adpme, annonce le chef du gouvernement.

Son coût est de 7.7 milliards et sera exécuté dans la période 2017-2020. Aussi, Mahammad Dionne indique que 8 milliards ont été injectés sur la période 2012-2016 pour le financement 7592 projets portés par les femmes dans les domaines de la transformation des produits agricoles, halieutiques, du commerce et de l’agriculture.

Auteur: Youssouf SANE-Senewebnews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here