Des bijoux et 160 mille Fcfa volés chez une commerçante

0
96
La dame Mariama Traoré qui est commerçante de son état, n’a plus que ses yeux pour pleurer. De retour du Samu pour une consultation, elle a constaté avec amertume que son appartement sis à Sacré Coeur 3, a fait l’objet d’un cambriolage.

Ses bijoux dont certains sont en or et des numéraires d’une valeur de 160.000 Cfa ont été tout simplement emportés. Elle a aussitôt soupçonnée le vigile de leur immeuble, un Gambien du nom de Moussa Diop à qui elle avait confié ses clés. Mais ce dernier a catégoriquement nié les faits qui lui sont reprochés.

« Jamais de la vie je ne ferrai pareille chose », a-t-il soutenu. Dans la foulée, il a même juré la main sur le coeur qu’il n’était pas l’auteur du vol dont on l’accuse « gratuitement ». Pour se disculper, il a décidé de porter plainte contre la dame Mariama Traoré pour accusations mensongères. Mais celle-ci étant convaincu de sa culpabilité, a préféré aller tirer cette affaire au clair à la police.

Entendu par les hommes du Commissaire El Hadji Baïty Sène de Dieupeul, le sieur Moussa Diop a campé sur sa position. Au terme de cette procédure, le suspect n’a pas fait l’objet d’une mesure de garde-à-vue. Toutefois, il a été déféré au parquet du procureur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here