Questions autour du silence de l’Etat : La rencontre des francs-maçons a-t-elle été vraiment annulée ?

0
344
On est à moins de 24h de la 26 éme édition des Rencontres humanistes fraternelles africaines et malgaches (REHFRAM.) Initialement prévues ces 2 et 3 février 2018 à Dakar, l’on se pose la question de savoir pourquoi aucune notification officielle interdisant la rencontre n’a été publiée. Les autorités sénégalaises restent terrées dans un mutisme qui en interpelle plus d’un. A ce jour, la seule « Interdiction » imposée, a été celle impulsée par les organisations de défenses de l’islam et des valeurs républicaines (Collectif non à la franc-maçonnerie et à l’homosexualité au Sénégal entre autres…)
Ce qui a donné suite à la publication d’un communiqué incendiaire et plein d’audace envoyé par « Le Grand orient de France » le 26 Janvier dernier. Pour dénoncer une atteinte à la liberté d’expression et fustiger la démarche de ces organisations antimaçonniques, allant jusqu’à les qualifier « d’extrémistes et de groupes obscurantistes ».

La réponse salée du collectif ne s’est pas fait attendre « Nous, collectif NON à la franc-maçonnerie et à l’homosexualité, accusons réception de votre communiqué du 26 du mois courant indexant le Sénégal (…) Le peuple sénégalais proclame dans le préambule de sa constitution qu’il est PROFONDEMENT attaché à ses valeurs culturelles qui fondent le ciment de son unité nationale. Un peuple fortement croyant, de musulmans et de chrétiens, gardant jalousement l’héritage de ses ancêtres très riche en valeurs et principes gage de sa stabilité tant enviée dans le monde » fin de citation.

La virulence du communiqué de la loge maçonnique « Le grand Orient de France » cité ci-dessus, montre une défiance pour ne pas dire une menace à peine voilé des « maçons » qui semblent plus que jamais déterminés à tenir leur 26 éme à Dakar.

Pourtant, le président du Congo Brazzaville Denis Sassou Nguéssou, dont l’appartenance à la Franc-maçonnerie est un secret de polichinelle, a d’ailleurs offert son hospitalité pour servir de réceptacle à ces 26 éme REHFRAM, suite à « l’annulation » au Sénégal.

Le président Sassou-Nguéssou, pour votre gouverne, a été élevé au rang de Grand Maître d’Orient du Congo. Néanmoins, il serait imprudent d’acter la délocalisation de cette rencontre à Pointe Noire.

A ce jour, aucune information officielle ne permet d’affirmer catégoriquement que les Rencontres humanistes fraternelles africaines et Malgaches (REFHFRAM) ont été effectivement annulées et délocalisées dans un autre pays. Notamment au Congo Brazzaville. Officieusement, il y a annulation. Si l’on en croit un des membres du Grand Orient de France, administrateur du blog maçonnique (Hirame.be), Il serait très improbable que Dakar accueille ladite cérémonie. Ne serait-ce que pour des raisons techniques, une telle rencontre devant accueillir au moins 6 000 personnes éveillerait certainement des soupçons, a-t-il confié…

En outre, le site internet des REHFRAM (rehfram-2018.org) est inaccessible, protégé par un mot de passe. A regarder la photo du « Monument de la Renaissance africaine » du Sénégal qui fait office de fond d’accueil du site, ça vaut le coup d’œil…

Bref, devant autant d’incertitudes concernant la tenue ou pas des 26 éme  REHFRAM à Dakar, les organisations et collectifs antimaçonniques semblent être loin d’avoir gagné le bras de fer. Wait and see…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here