PUDC – «246 milliards investis à Fatick, 90% de réalisations»

0
223

Le ministre délégué en charge du suivi Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc), Souleymane Jules Diop a présidé, ce samedi, à Ngayokheme, un panel sur «La portée sociale des investissements du président Macky Sall dans le Sine». Conférence durant laquelle, il a fait l’état des lieux sur le nombre d’ouvrages réalisés dans la région de Fatick, dans le cadre du programme.

«Nous sommes à 90% de réalisations dans le cadre du Pudc. Les 10% restants concernent l’électrification», a indiqué le ministre délégué, dans le fief de Mbagnick Ndiaye, ministre de ministre de l’Intégration africaine, du Nepad et de la Francophonie. Souleymane Jules Diop souligne que les réalisations du président de la République dans la région de Fatick sont énormes. Elles ont été faites dans les secteurs de l’éducation, de la formation, du désenclavement, de la construction et de l’équipement des structures de santé de la région. Aussi, renseigne le ministre délégué, des travaux de réhabilitation, de bitumage de routes, ainsi que la subvention de moteurs, la dotation de 15 villages dans la zone de Fimela en bagues, la construction des abattoirs de Fatick et celui de Karang, la construction du port de Foudiougne, entre autres, sont à inscrire sur la liste de ces réalisations.

246 milliards investis à Fatick

«Ces deux ans, le Pudc a construit 1000 km de pistes. Nous avons distribué 3400 machines ces deux ans. Le Pudc a permis à 6000 villages d’avoir accès à l’eau. Nous avons investi 246 milliards à Fatick, construit 17 digues anti-sel, 13 périmètres irrigués, des forages, des pistes rurales, plus de 489 équipements agricoles dont 334 ont été remis dans le département de Fatick, 77 à Foundioune et 78 à Gossas. Pour la riziculture intensive, 207 producteurs ont été formés et 32 sites installés», a-t-il indiqué.

Des maires de la région ont sollicité, auprès du ministre délégué en charge du suivi du Pudc, une poursuite des travaux de bitumages de certaines voies entamées, une électrification des villages, de l’éclairage Public, un bon assainissement de leur localité, une aide pour une bonne maîtrise des machines à Moulin entre autres. Souleymane Jules Diop de répondre: «Beaucoup d’autres réalisations restent à faire. Les maires ont parlé à cœur ouvert. Nous ne pouvons pas tout faire. Et si tout le monde avait fait ce que nous avons fait, au même rythme, aujourd’hui les problèmes dans le monde rural auraient été réglés depuis longtemps», a-t-il indiqué.

Il faut rappeler que la première phase du Pudc est bouclée. La seconde phase, d’un budget de 300 milliards de francs Cfa, dont l’objectif est encore de lutter pour l’équité territoriale, est en cours.

 

Auteur: Ndèye Fatou NDIAYE – Seneweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here