Télécoms : Tigo déclare la guerre à Orange

0
194

Le nouveau directeur général de la Sonatel, Sékou Dramé, est peut-être mal tombé. Sa nomination, le 17 avril dernier, coïncide avec le rachat de Tigo, deuxième du marché sénégalais de la téléphonie mobile (24,65% de parts de marché) et de l’internet (24,60%) derrière Orange (52,95% et 68,11%), par un groupe de repreneurs qui ne cache pas son ambition de bousculer la hiérarchie dans le secteur. Il gagnerait à surveiller ses arrières.

En effet cinq jours après l’officialisation de la vente, les acheteurs, une “alliance” formée par Teyliom, NJJ et Axian, ont clamé haut et fort leur objectif dans un communiqué qui fleure bon la déclaration de guerre contre Orange : faire de Tigo “le leader du secteur au Sénégal et un acteur clé du développement économique et numérique du pays”.

Dans cette perspective, Teyliom-NJJ-Axian se fixe “trois priorités stratégiques” : “démocratiser la téléphonie mobile et l’internet haut débit, investir dans les infrastructures pour développer les services de l’opérateur, et assurer la formation des collaborateurs pour accompagner la numérisation de l’économie sénégalaise”. Au bout du bout, Tigo cherche à replacer “le client et ses besoins réels au centre de leurs offres”.

70 milliards, acquisition de 4G…
Le trésor de guerre affecté à “ce projet industriel ambitieux” est de 70 milliards de francs Cfa, renseigne le communiqué de Teyliom-NJJ-Axian. Objectif immédiat : “renforcer la qualité et l’étendue de la couverture du réseau ainsi que les services qui lui sont associés (data, forfaits sans engagement, mobile banking…) sur l’ensemble du territoire sénégalais. Dans cette dynamique, l’alliance affirme sa volonté d’acquérir rapidement des fréquences 4G pour apporter aux clients de Tigo une performance accrue et de nouveaux services sur mobile”.

“Cette ambition permettra à Tigo de devenir un acteur à part entière du dispositif gouvernemental ‘Plan Sénégal émergent’ en facilitant l’accès au haut débit et à internet sur l’ensemble du territoire au travers de réseaux plus performants et de technologies de pointe, promet Teyliom-NJJ-Axian. Enfin, l’alliance est convaincue que ce projet redessinera les contours d’une concurrence saine, redonnant du pouvoir d’achat aux clients tout en étant moteur de croissance et d’emplois sur l’ensemble du territoire sénégalais.”

Yérim Sow : “Nous avons un programme ambitieux”
L’alliance qui a racheté Tigo est composée de Yérim Habib Sow, président du groupe Teyliom, Xavier Niel, président de NJJ, et Hassanein Hiridjee, Président-directeur général du groupe Axian. Il s’agit d'”entrepreneurs reconnus du marché de la téléphonie et d’internet qui ont su créer et développer des marques leaders sur ce secteur en Afrique, dans l’Océan Indien et en Europe”.

Pour le premier “l’acquisition de Tigo s’inscrit dans (leur) volonté de démocratiser, partout où (ils sont) implantés, l’accès à la téléphonie, à internet et aux services numériques”. Il ajoute : “Nous avons un programme d’investissement ambitieux qui fera de Tigo, non seulement l’opérateur leader sur son secteur mais aussi un acteur important du développement économique et numérique du Sénégal.”

Auteur: Seneweb news –

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here