Bolloré organise sa défense : il affirme avoir postulé avant l’arrivée au pouvoir de Condé et de Eyadema

0
186
Un vrai coup de théâtre ! Mis en examen, il y a une semaine, après 36 heures de garde à vue, pour corruption présumée dans une enquête sur les conditions de l’attribution de concessions portuaires en Guinée et au Togo, Vincent Bolloré a contesté la chronologie des faits dans une lettre publiée ce mercredi par la presse française. A l’en croire, les appels d’offres concernés ont eu lieu en 2001 au Togo et en 2008 en Guinée Conakry.
« Nous avons postulé à ces concessions à une époque où aucune de ces deux personnalités n’étaient au pouvoir », tente de rectifier l’industriel dans les colonnes de Afp.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here