Mariage de Harry et Meghan Markle : le drame qui a poussé Elizabeth II à donner sa bénédiction

0
224
ANZAC Day commemorations. Meghan Markle leaving the annual Service of Commemoration and Thanksgiving at Westminster Abbey, London, to commemorate Anzac Day. Picture date: Wednesday April 25, 2018. Anzac Day marks the anniversary of the start of the First World War Gallipoli landings, and is a national day of remembrance for Australia and New Zealand. See PA story ROYAL Anzac. Photo credit should read: Eddie Mulholland/Daily Telegraph/PA Wire URN:36181006 + PHOTO NEWS / PICTURES NOT INCLUDED IN THE CONTRACTS ! only BELGIUM !

Le prince Harry sera bien­tôt un homme marié. Samedi 19 mai, c’est dans la chapelle St-George du château de Wind­sor qu’il épou­sera Meghan Markle. Une femme qui n’avait pour­tant rien pour plaire à sa grand-mère, la reine Eliza­beth II.

Le Royaume-Uni est en effer­ves­cence. Dans tout juste quatre jours, les yeux du monde entier seront rivés sur la céré­mo­nie donnée à la chapelle St-George du château de Wind­sor. Samedi 19 mai, le prince Harry, céli­ba­taire le plus convoité de la couronne britan­nique, épou­sera Meghan Markle, ex-actrice de Suits rencon­trée en 2016. Très amou­reux de la jeune femme de 36 ans, le benja­min de Lady Di n’a pas attendu long­temps pour faire de sa bien-aimée la future chérie des Anglais. Ce n’était pour­tant pas gagné, surtout du côté de la reine.

Meghan Markle: l’op­posé de Kate Midd­le­ton

Meghan Markle n’a aucun des attri­buts atten­dus d’une personne pour faire partie de la famille royale : elle est afro-améri­caine, n’a aucun sang noble, a tourné des scènes de sexe pour les besoins de la série qui l’a révé­lée et posé presque nue pour des shoo­tings sexy. Enfin, dernier détail et pas des moindres, Meghan Markle a déjà été mariée par le passé. Après avoir dit oui en 2011 au produc­teur Trevor Engel­son, elle en divorce deux ans plus tard en lui renvoyant la bague par cour­rier. Une longue liste de points néga­tifs qui n’a pour­tant pas empê­ché the Queen de donner sa béné­dic­tion à Harry pour épou­ser l’Amé­ri­caine.

Le divorce de Diana et Charles en cause

Dans le Zone Inter­dite spécial mariage diffusé dimanche 13 mai sur M6, plusieurs spécia­listes de la couronne se sont penchés sur la raison qui a poussé la reine à donner son accord. Et elle est très simple. Tout le monde se souvient du divorce toni­truant de Charles, son fils, et de Diana Spen­cer. Un mariage arrangé comme bon nombre de ceux célé­brés dans la famille qui ont fini par rendre la monar­chie impo­pu­laire. La répu­ta­tion de la couronne en prend un coup lorsque le peuple britan­nique voit le couple se déchi­rer en une des tabloïds. Un an plus tard, Diana Spen­cer meurt dans un acci­dent de voiture à Paris. Et pour beau­coup, les photo­graphes qui cher­chaient à tout prix à voir la prin­cesse avec son nouvel amant sont en grande partie respon­sables. Ce schéma du déchi­re­ment média­tique qui a terni la répu­ta­tion de sa famille, Eliza­beth II ne veut pas le repro­duire. Elle a d’ailleurs tiré des leçons de ses erreurs, raison pour laquelle elle accepte aujourd’­hui qu’Harry épouse Meghan, et ceux en dépit des réti­cences qu’elle peut avoir à l’égard de la future mariée. Le prin­ci­pal, après tout, c’est que son petit-fils soit heureux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here