Tripatouillage de la Constitution, instrumentalisation de la Justice : Les « forces vives » à la place de l’Obélisque le 23 juin prochain

0
106
Face à ce qu’elle qualifie de « tripatouillage de la Constitution, l’instrumentalisation de la Justice », la Plateforme Pencum Askan Wi Assemblée du peuple n’entend pas baisser les bras. En conférence de presse hier, elle exige des mesures drastiques à l’endroit des coupables et demande à l’Etat du Sénégal d’assumer intégralement « toutes ses responsabilités » face à cette situation.

Ainsi, dans le cadre d’une campagne de sensibilisation pour l’éveil des citoyens et patriotique, pour le respect des principes et la promotion de nouveaux paradigmes de gouvernance pour l’observance des droits et devoirs, la Plateforme donne rendez-vous à l’ensemble des forces vive de la Nation, le samedi 23 juin 2018 à la Place de la Nation ex Obélisque « pour que tonne la voix du peuple, pour montrer la voie du salut ».

Telle est l’annonce faite par le coordonnateur de ladite Plateforme, Abdourahmane Sow, hier au cours d’une conférence de presse qui a eu pour cadre le siège de la Convergence démocratique Bokk Gis Gis. Il ajoute : « Malgré quelques efforts et réalisations revendiqués et réclamées çà et là, nous sommes malheureux de constater que le Président Sall et son pouvoir de thuriféraires et affidés passent complétement à côté de la plaque, sinon qu’ils ont lamentablement échoué face au capital de leur mission ».

S’agissant de la mort de l’étudiant Fallou Sène à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, la Plateforme s’est inclinée devant sa mémoire. Non sans dénoncer cette situation. « On nous tue et nous déshonore par des forces de l’ordre censées nous protéger ».

Pour Abdourahmane Sow, « les bavures, tueries, exactions et violences exercées à l’endroit des citoyens doivent cesser et être punies à la hauteur des gravités des faits ».

Aussi, la Plateforme compte mettre en place un mécanisme adéquat pour la parfaite prise en charge des problématiques liées aux bourses des étudiants. Par ailleurs, ils ont exigé de l’Etat et de l’entreprise Eiffage, de veiller à garantir la sécurité sur l’Autoroute à péage, par un bon éclairage et une assistance régulière aux usagers, pour le respect de leurs droits. Dans le même sillage, la plateforme s’incline devant la mémoire de toutes les victimes et prie pour le repos de leurs âmes.

Walf-Quotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here