Fraude au baccalauréat 2017 : l’Etat du sénégal se constitue partie civile

0
227
L’affaire concernant la fraude au baccalauréat 2017 qui avait conduit à des arrestations de plusieurs faussaires présumés, a été évoquée hier, pour la première fois devant le tribunal correctionnel de Dakar.

Seulement, les prévenus dont certains parmi eux se trouvent en prison depuis juillet 2017, sont obligés d’entendre encore, pour connaitre leur sort.

Pour cause, le juge Magatte Diop a fait savoir que le dossier n’est pas en état d’être jugé. Sur ce, le tribunal a décidé de le renvoyer le procès jusqu’au 8 juin 2018, en audience spéciale.

Même s’il n’y a pas eu procès, les avocats en ont profité pour demander la mise en liberté provisoire des personnes détenues.
Pour ces défenseurs, c’est anormal de laisser certains vaquer à leurs occupations et maintenir d’autres dans les liens de détention.
L’agent judicaire de l’Etat et le substitut du procureur de la république se sont opposés à la requête formulée par la défense. Comme il fallait s’y attendre, le juge n’a eu d’autre choix que de donner gain de cause au parquet et à l’Etat.

Walfadjri

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here