Les travaux d’assainissement de la ville de Fatick livrés ’’avant la fin de l’année’’ (DG ONAS)

0
135
Fatick, (APS) – Les travaux du projet d’assainissement des eaux usées et de drainage des eaux pluviales de la ville de Fatick (ouest) seront achevés “d’ici la fin de l’année’’ 2018, a assuré, jeudi, le directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS), Lansana Gagny Sakho.
Ces travaux officiellement lancés en mai 2016 par le premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, “seront achevés d’ici la fin de l’année”, a-t-il annoncé au terme d’une visite d’évaluation du niveau d’avancement de ces chantiers conduits par l’Etat du Sénégal en partenariat avec la Banque ouest africaine de développement (BOAD).
La délégation conduite par M. Sakho a rendu une visite de courtoisie au gouverneur de Fatick, Souleymane Ciss, avant de se rendre dans les locaux du nouveau siège de l’ONAS à Fatick.
Elle a également visité la station de pompage SP3 de la capitale du Sine, au niveau des bassins de rétention des eaux pluviales des quartiers de Peulgha et Mboubane.
Le DG de l’ONAS a ensuite visité le réseau d’assainissement des eaux usées du quartier Ndia-Ndiaye avant de terminer sa tournée à la station d’épuration et la station de traitement des boues de vidange située sur la route de Foundiougne.
Le projet d’assainissement des eaux usées et de drainage des eaux pluviales de la ville de Fatick, financé à hauteur de 11 milliards de francs CFA par la BOAD, “est actuellement à un niveau d’exécution global de 68,28%”, selon un document remis aux journalistes
Ses travaux portent sur la réalisation de 21,5 kilomètres de réseau d’assainissement en PVC, 670 branchements domiciliaires, 2 stations de pompage ainsi que 2 conduites de refoulement,
’Il prévoit également une station d’épuration par lagunage naturel, 1 station de traitement des boues de vidange, la construction d’un siège de l’ONAS à Fatick, et un émissaire de rejet dans le bras de mer.
Le document signale que s’agissant des travaux de drainage des eaux pluviales, “le niveau d’avancement des travaux est à un taux de 88,5%’’ et concernent notamment la réalisation de 6,5 kilomètres de canaux de drainage en béton armé.
S’y ajoutent 1 bassin de rétention d’une superficie de 4,74 hectares et d’une capacité de 112 000 mètres cubes et la réalisation de 4 zones tampon de stockage temporaire des eaux pluviales d’une superficie d’1 à 4 hectares.

AB/BK

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here