Coupe du monde : Fin du monopole des diffuseurs publics sur le clair

0
97

J-6 ! La fièvre monte toujours plus chez les fans et supporters. Les diffuseurs quant à eux finalisent leur préparation en affinant leurs dispositifs. Les derniers à rejoindre l’escouade manqueront de temps, notamment en termes de monétisation, les discussions commerciales avec les agences et annonceurs nécessitant généralement plusieurs allers retours. Sans oublier que ces derniers ont certainement déjà été bookés chez la concurrence, prête pour sa part depuis de nombreux mois, comme c’est le cas de Canal+, StarTimes, SuperSport et Kwesé.

Parmi les derniers diffuseurs à justement rejoindre le peloton qui proposera la compétition, en clair, sur leurs antennes, il y a les camerounais CRTV et Canal 2, respectivement diffuseur public et privé. L’avènement des diffuseurs privés sur la diffusion en clair de la coupe du monde semble par ailleurs marquer une tendance nouvelle. Jusqu’à l’édition 2014 de la compétition au Brésil, et même jusqu’à la CAN 2017 au Gabon, les diffuseurs publics étaient quasiment les seuls à occuper l’espace réservé à la diffusion en clair des compétitions sportives premium dans la région subsaharienne. Une époque qui semble révolue depuis l’entrée de Kwesé sur le marché en tant que groupe continental. Le sud-africain a en effet rebattu les cartes de la diffusion des programmes sportifs carrefour d’audiences dans la région depuis qu’il s’est mis en tête de chiper des droits majeurs à MultiChoice, StarTimes et Canal+. Dans le cas particulier de la coupe du monde, c’est surtout l’UAR représentant les diffuseurs publics subsahariens qui a fait les frais de la boulimie du groupe dirigé par Joseph Hundah. De fait, les diffuseurs publics ont perdu leurs privilèges et monopole en termes d’acquisition de sous-licences. Au Kenya par exemple, Kwesé n’a pas hésité à laisser de côté KBC pour céder la sous-licence portant sur le clair à NTV (Nation Media Group). Au Sénégal, RTS a très peu goûté la possibilité qu’a le public de suivre l’épopée des Lions de la Teranga sur L’Obs TV aussi via Kwesé Free Sports. Au Cameroun, CRTV ne sera pas le seul canal diffusant en clair 32 matchs. Ce sera pareil au Nigéria où NTA devra faire avec la concurrence de nombreux autres diffuseurs (regroupés au sein du BON) en ce qui concerne le clair. A cela s’ajoute la présence locale de Kwesé Free Sports au sein du paysage audiovisuel de plusieurs pays (Nigeria, Kenya, Ghana, Ouganda, Rwanda, Zambie, Botswana, Malawi, Namibie).

Liste des diffuseurs annoncés à date pour proposer en clair la coupe du monde en Afrique subsaharienne

Sur la télévision payante, faut-il le rappeler, Canal+, StarTimes et SuperSport seront pour leur part au rendez-vous. Enfin, beIN qui n’opère pas dans la région subsaharienne met en garde contre la reprise illégale de son signal par des éditeurs pirates.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here