Affaire Prodac – Les Jeunes de Mame Mbaye Niang « mouillent » Amadou Bâ

0
89

Publié le 13 juin 2018 in Actualité

iGFM – (Dakar) Les jeunes proches du ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang, ont point du doigt le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou d’être derrière les accusations portées contre leur leader dans l’affaire du scandale financier du Prodac.

Le nom du ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Bâ était sur toutes les lèvres ce mercredi lors de la conférence de presse des jeunes proches de l’ancien ministre Mame Mbaye Niang. Ces derniers accusent ouvertement le ministre de l’Economie d’être l’auteur de ce qu’ils appellent une « cabale » politique contre leur leader. Dans leur argumentaire, ils expliquent que la loi d’orientation n°2009-20 portant sur les agences d’exécution dispose en son article 3 que « les agences sont soumises à une tutelle technique de leur administration de rattachement et une tutelle financière du Ministre chargé des finances.

Dès lors, le Prodac, considéré comme une structure assimilée ne saurait échapper à cette disposition de la loi.

Pour rappel, il est question, selon eux, au niveau du Prodac de 2 contrats : un technique avec Green 2000 et financier avec Locafrique. Or, ici, d’évidence, on parle de « carnage financier » dans le pré-rapport.

Comment notre camarade pourrait être en cause alors qu’il n’a ni négocié ni signé de contrat financier ? Ce qui est du ressort exclusif du Ministre de l’économie, des finances et du plan qui assure la tutelle financière du programme.

Mieux, estiment-ils, « l’opinion mérite d’être éclairée sur le contrat que le Ministre de l’économie et des finances a signé avec LOCAFRIQUE qui est une entreprise de crédit-bail ».

« Pourquoi avoir recours à un tel mode de financement ? Sachant que cette société emprunte à la banque centrale au taux de 7,5% alors que l’Etat pouvait faire l’emprunt avec un taux moins élevé ? Cela peut se comprendre dans la mesure où le Dg de ladite structure est le beau-frère du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan.

Il est donc clair, selon eux, que leur camarade Mame Mbaye Niang n’est ni de près ni de loin mêlé à ce scandale financier. C’est pourquoi, « nous sommes convaincus qu’il y a une cabale à fort relent de règlement de compte orchestré contre lui car il dérange » accusent-ils.

Pour preuve, à l’époque l’ancien ministre de la Jeunesse a saisi dans un premier temps, le président du comité de pilotage du Prodac, devenu conseil d’orientation avec des pouvoirs de contrôle renforcés eu égard aux errements constatés dans la gestion de l’ancien coordonnateur qu’il avait fini par limoger pour fautes de gestion.

Pour rappel, cité dans le rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) qui fait état d’un détournement de financier de plus de 2 milliards FCFA, l’ancien ministre de la Jeunesse, Mame Mbaye, a démissionné de ses fonctions de ministre du Tourisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here