Affaire Mame Mbaye Niang : les proches de Amadou Bâ rétablissent la vérité des faits

0
89
La Convergence des Jeunesses républicaines des Parcelles Assainies n’a pas attendu longtemps pour réagir aux accusations des souteneurs du ministre démissionnaire, Mame Mbaye Niang.

Les membres de la Cojer des Parcelles Assainies, fief du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan balaient d’un revers de main, les accusations sans fondement portées contre le coordonnateur communal de l’Alliance pour la République (APR), Amadou Bâ. Ces jeunes apéristes qui ont fait face à la presse, ont tenu à préciser que c’est le ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang en personne, qui a saisi par lettre numéro 0022/MJECC/CAB/DC du 8 novembre 2016 le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan pour que l’IGF audite le PRODAC.

Selon le coordonnateur de la Cojer des Parcelles Assainies, Moustapha Sissokho, c’est ce même Mame Mbaye Niang qui a adressé une lettre à Jean Pierre Senghor, pour qu’il s’explique sur les manquements liés au contrat avec Green 2000 qu’il a constatés. En conséquence, selon ces jeunes, accuser le ministre Amadou Bâ de complot, n’est qu’une pure invention, voire de la médisance. Ils dénoncent ainsi cette tentative de désinformation et de calomnie.

L’As

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here