Grâce présidentielle pour 527 détenus

0
79
Dakar, (APS) – Cinq cent vingt-sept (527) personnes condamnées pour des infractions diverses et incarcérées dans différents établissements pénitentiaires du Sénégal, viennent de bénéficier de la grâce présidentielle à l’occasion de la célébration de la fête de Korité qui marque la fin du ramadan, a appris l’APS.
Dans ce groupe, il ya quatre cent quarante (440) remises totales de peines, soixante-seize (76) remises partielles de peines, trois (03) mineurs et huit (08) grands malades, a précisé le ministère de la Justice dans un communiqué.
La même source souligne que ‘’le chef de l’Etat reste ainsi fidèle à son engagement résolu de donner une seconde chance à une catégorie de citoyens momentanément en conflit avec la loi’’.
‘’Toutefois, précise le communiqué, avec la recrudescence du vol de bétail, du viol, des détournements de deniers publics, des crimes de sang et de certaines infractions liées à l’environnement comme le trafic illicite de bois ou d’espèces protégées, le Président de la République n’a pas jugé opportun d’élargir sa mansuétude aux auteurs de tels faits’’.
La Korité, fête marquant la fin du jeûne musulman, est célébrée vendredi au Sénégal, le croissant lunaire ayant été aperçu dans plusieurs localités du pays, annonce la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC).
Dans une déclaration rendue publique jeudi soir, le président de la CONACOC, Ahmed Iyane Thiam, a dit que les membres de la commission avaient reçu des appels de plusieurs localités du Sénégal faisant état de l’apparition du croissant lunaire.
L’apparition de la lune a été notamment attestée par des imams et des correspondants de la CONACOC, dans la région de Tambacounda notamment, a rapporté Ahmed Iyane Thiam.
Sur cette base, la CONACOC, conformément aux prescriptions islamiques, appelle les musulmans à rompre leur jeune et à célébrer la Korité vendredi, a indiqué Ahmed Iyane Thiam.
La communauté musulmane sénégalaise peinait à célébrer en même temps la Korité depuis quelques années, les différentes obédiences ne parvenant pas s’accorder sur l’apparition ou non du croissant lunaire.
Une grande partie des musulmans du Sénégal avait démarré le ramadan le 17 mai dernier, après l’annonce de l’apparition de la nouvelle lune par la Commission nationale de concertation sur le croissant dans plusieurs localités du pays.
Mais certains fidèles regroupés au sein de la Coordination des musulmans de Dakar (CMD) avaient déjà entamé le jeûne la veille, s’alignant sur la Mauritanie, le Maroc et le Mali.

OID

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here