Amadou Ba, ministre des Finances : « on engagera les réflexions sur la fiscalité et sur le financement des Sfd

0
99
Le secteur de la micro-finance continue de manière « importante » à l’inclusion du Sénégal et, à ce titre, ses dépôts dans l’économie nationale sont évalués à 307 milliards de Fcfa, a annoncé ce jeudi le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, au cours de la concertation de l’année 2018 entre son ministère et l’Association professionnelle des services financiers décentralisés.

En effet, en 2017, les dépôts ont atteint 307 milliards et l’encours des crédits 363 milliards soit 10% du crédit de l’économie et Amadou Ba fait savoir que ces résultats ont été rendus possibles grâce à une présence des services financiers décentralisés sur le territoire national avec 897 points de service.

Tout en magnifiant la position « hautement stratégique » de la micro-finance dans l’ensemble du secteur financier, Amadou Ba a indiqué que c’est un secteur qui est « à la croisée des chemins ». Mais au-delà des performances, « toutes les sommes appréciables enregistrées durant ces dernières années, de son attrait grandissant auprès des investisseurs institutionnels et grands groupes financiers de la finance internationale, il est important de relever encore les contraintes prégnantes qui plombent son plein envol », a-t-il souligné.

Ainsi, les difficultés relevées notamment dans la gestion opérationnelle et stratégique, la gouvernance, le financement « sont autant de défis qui devraient mobiliser l’attention des acteurs, et plus particulièrement celles de l’Association des professionnels des services financiers décentralisés pour engager les réflexions sur le problématiques liées notamment à la fiscalité et au financement des Sfd », a préconisé Amadou Ba.

Le Témoin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here