Pourquoi l’agent de James Woods a décidé de le lâcher le 4 juillet

0
122

L’acteur James Woods, l’un des rares à Hollywood à afficher ses opinions républicaines, a tweeté mercredi que son agent, décrit comme “un progressiste”, a renoncé à le représenter par “patriotisme”.

L’acteur de 71 ans deux fois nommé aux Oscars et ardent partisan du président Donald Trump, a reproduit partiellement l’email reçu de la part de son agent Ken Kaplan mercredi, et ses déclarations faisaient le tour de la toile jeudi. “C’est le 4 juillet et je me sens patriote. Je ne veux plus te représenter. Je pourrais me lancer dans une tirade énervée mais tu sais ce que je dirais”, lit-on sur l’extrait de l’email de Kaplan reproduit par Woods.

Extrêmement prolixe sur Twitter (il a envoyé une dizaine de tweets rien que mercredi), le comédien de “Casino” ou “Virgin Suicides” a également publié sa réponse: “Cher Ken (…) je pensais que si tu te sentais patriote, tu apprécierais la liberté d’expression”.

Fête nationale
Le 4 juillet, fête de l’Indépendance américaine, l’acteur s’en était pris à l’ex-président Barack Obama qualifié de “tache”, aux démocrates qui “veulent qu’une foule d’étrangers illégaux déferlent à travers les frontières (…) pour gagner des votes illégaux”.

Il s’est moqué de stars comme Alec Baldwin ou Martin Sheen qui ont fait une “grève de la faim” de 24 heures pour soutenir les immigrés séparés de leurs enfants à la frontière. Il a aussi admonesté mardi l’actrice Amber Heard, après que celle-ci eux tweeté que la police de l’immigration avait installé des barrages à Los Angeles et que “tout le monde devrait reconduire en voiture son personnel de ménage, jardiniers et nounous”, la traitant de “millionnaire à pension alimentaire”.

Kaplan, qui représente la star Kirsten Stewart et une dizaine d’autres comédiens, n’était pas disponible immédiatement pour commenter ces propos.

James Woods, qui a joué récemment dans les séries “Ray Donovan” et “Family Guy” s’était plaint ces derniers mois d’avoir été discriminé par l’industrie du cinéma, majoritairement démocrate, à cause de ses opinions politiques. Récemment, la star télévisuelle Roseanne Barr, autre supportrice du président Trump, a vu son sitcom annulé pour un tweet jugé raciste contre l’ex-conseillère du président Obama, Valerie Jarrett.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here