Atépa veut miser sur l’industrie pétrochimique pour créer 1 million d’emplois

0
101
Dakar, (APS) – L’architecte Pierre Atépa Goudiaby a exprimé, samedi, à Dakar, sa volonté de promouvoir les conditions de création d’un million d’emplois dans le secteur de la pétrochimie et de moderniser l’université Cheikh Anta Diop [UCAD) de Dakar, en créant 20.000 lits supplémentaires.
“Nous voulons vous créer un million d’emplois dans les métiers du pétrole […] et pour cela, je veux une industrie pétrochimique de dernière génération pour le Sénégal”, a dit Pierre Atepa Goudiaby, surnommé le bâtisseur, devant de nombreux jeunes, dont certains portaient des t-shirts à son effigie.
Il présentait son livre intitulé “Sénégal-Rek, Ensemble pour une refondation”, publié aux Editions Continentales, au monument de la Renaissance où il avait donné rendez-vous à de nombreux jeunes.
“Des gens disent que le pétrole est une malédiction, mais moi je dis que c’est une bénédiction, parce que Dieu ne va pas vous donner une telle ressource et qu’elle soit une malédiction. Donc, tout dépend de l’utilisation qu’on en a fait”, a-t-il souligné.
“Nous allons nous démarquer totalement du modèle économique que nous a imposé l’histoire. Il fait de nous d’éternels pourvoyeurs de matières premières, et laisse aux autres les nombreux avantages de la transformation des matières premières, là où la valeur ajoutée permet d’engranger le plus de profit”, écrit-il à la page 85 de son ouvrage.
Pierre Atépa Goudiaby précise que le projet de modernisation de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar qu’il propose, “permettra de créer 20.000 lits supplémentaires pour les étudiants”.
Dans ce même ordre d’idées, il a fait part de sa volonté d’oeuvrer à “la transformation de l’actuel lycée technique Maurice Delafosse [Dakar] en une université du numérique jumelée à l’UCAD, pour permettre aux étudiants des filières littéraires de pouvoir également être formés dans ce domaine”.
“Je crois que les Sénégalais sont fatigués de voir des gens faire de la politique, sans que cette politique ne fasse rien pour les rendre plus heureux”, lit-on à la page 21 de ce second essai de Pierre Atépa Goudiaby.
Aussi se dit-il “prêt à descendre dans l’arène politique’’, qu’il a ‘’toujours tenue à distance, pour la refondation de la République”. Mais, il s’empresse de rappeler qu’il est membre d’une coalition qui se chargera “le moment venu de proposer un candidat à la présidentielle de 2019”.
” Le Sénégal notre barque commune mérite que nous lui consacrions notre talent, notre expérience et nos compétences, pour lui rendre tout ce qu’il nous a toujours donné”, a-t-il ajouté.
L’architecre Pierre Atépa Goudiaby, surnommé le bâtisseur, a déjà publié un premier essai intitulé “Oser, douze propositions pour un Sénégal émergent” (L’Harmattan 2012).

DS/ASG

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here