Le pôle jeunesse du FNR exige la libération immédiate de Khalifa Sall et le rétablissement de Karim Wade dans ses droits

0
264
 FRONT NATIONAL DE RESISTANCE :
POLE JEUNESSE DU FNR
Le 11/07/2018

TEXTE LIMINAIRE

Le président Macky Sall, candidat de BBY à sa propre succession, a décidé, de continuer la mise en œuvre de son funeste et mesquin dessein d’écarter tout potentiel candidat de son chemin. Mieux, en usant d’artifices dépourvus de toute forme démocratique et républicaine comme soubassement d’un hold-up électoral entamé depuis le référendum de 2016, il crée les conditions d’une instabilité future et d’un chaos pré et post électoral sans précèdent.

Son modus operandi, ses lieutenants ou bras armés, ses traîtres et autres complices ont fini d’être identifiés par le peuple sénégalais, qui est déterminé à se dresser sur son chemin afin de sauver le pays des dérives d’un dictateur qui n’a comme dessein que la confiscation de la volonté populaire par tous les moyens déjà identifiés.

Au moment où Khalifa Sall est embastillé, mis dans la guillotine d’un simulacre de procès, Karim WADE est quant à lui radié des listes électorales en violation totale de la loi fondamentale et des dispositions pertinentes du code électoral. Pendant ce temps, le régime agonisant de Macky Sall continue de ternir l’image du pays en refusant d’une part l’application des jugements rendus par des cours communautaires et internationaux (CEDEAO, Groupe de Travail des Nations-Unies, etc.) et d’autre part, en désacralisant les chartes de notre pays qui se retrouvent moulées dans les eaux nauséabondes d’un asservissement institutionnel, administratif et juridique.

Pourtant, le Sénégal jadis pays de dialogue et de consensus a toujours offert un cadre d’épanouissement de la démocratie, de l’état de droit, de la justice sociale, de la concorde, de la liberté des mouvements et de la compétition démocratique couronnée d’alternances paisibles. Hélas, sous Macky Sall, il est devenu le terreau de l’impunité, du mensonge d’état, de la corruption, de l’injustice, de l’arbitraire, du forcing, de la restriction des libertés individuelles et collectives, de l’emprisonnement et de volonté de mise à l’écart de potentiels adversaires.

A cela s’ajoute un marasme économique qui a fini de doter notre pays du très pertinent et suicidaire plan Sénégal endettement. La fourniture d’eau, substance vitale et indispensable pour l’individu, connait de graves manquements, les secteurs sociaux en grandes difficultés du fait de promesses non tenues et une austérité économique qui a fini d’être adoptée comme politique économique, ont fini de plonger notre cher Sénégal dans la pente très raide des 22 nations les plus pauvres au monde. Quelle incompétence !!!!

Le pays est donc au bord du gouffre, s’il n’y est d’ailleurs pas plongé. L’heure est venue de reprendre le flambeau et de rebâtir une nation forte, solidaire et prospère, qui fera de la justice sociale un levier et du respect du jeu démocratique un principe inaliénable. Une telle entreprise appelle à un sursaut national, au sens du sacrifice et à un combat ardu.

C’est convaincu de la nécessité et de l’urgence de créer les conditions du départ de Macky Sall, que nous jeunesses du front de l’opposition avons décidé de mener le combat sur toute l’étendue du territoire national à compter de ce 13 Juillet 2018.

Nous réaffirmons, au nom des principes fondamentaux de notre constitution, notre volonté à ne jamais faillir à la mission qui doit être la nôtre. Dès à présent, nous tenons à dire au peuple sénégalais que le vent de restauration de l’équilibre social soufflera dans les prochains jours. Pour se faire, nous exigeons :

  • La nomination d’une personnalité neutre en charge des élections
  • La libération immédiate de Khalifa Sall
  • Le rétablissement de Karim Wade dans ses droits
  • La fourniture correcte en eau sur l’étendue du territoire national
  • La garantie d’une compétition électorale inclusive

Désormais, il n’y a point d’alternatives pour Macky Sall et son régime. Ils ne sauraient se soustraire aux exigences mentionnées ci-dessus par la jeunesse du front de l’opposition, au-delà, la jeunesse sénégalaise. Il doit sortir de sa bulle, et se convaincre de l’imminence de sa défaite.

La jeunesse du front de l’opposition réitère ici et maintenant, de façon solennelle, que ce combat sera mené dans toute sa plénitude sans aucune forme compromission.
Vive le Sénégal !!!
Vive la Démocratie !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here