PNA : un pharmacien prône un allègement des procédures d’acquisition de médicaments

0
62
Diourbel, (APS) – Le docteur Mahmadane Lô, responsable de la pharmacie régionale d’approvisionnement (PRA) de Diourbel (centre), a souligné lundi la nécessité d’alléger les procédures d’acquisition de médicaments afin de permettre à la Pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA) d’assurer de façon diligente la disponibilité de ces produits.

’’Du point de vue institutionnel, des mesures doivent être prises pour faciliter les procédures à la PNA quitte à faire les contrôles nécessaires a postériori pour aller plus vite et rendre disponibles les médicaments et à temps’’, a notamment déclaré le pharmacien en chef de la PRA de Diourbel.

Il recevait au siège de cette structure régionale, des membres de l’Association des journalistes en Santé population et développement (AJSPD) en visite dans la région pour faire le point sur la mise en œuvre du projet ‘’Yeksina’’ (je suis arrivé en wolof).

Une initiative qui consiste à rende disponible les médicaments dans toutes les structures de santé. La PNA gère énormément de produits et doit les rendre disponibles sur l’ensemble du territoire, mais elle est confrontée à des contraintes objectives, a a insisté Dr Lô.

Selon lui, 90% des produits de la PNA sont importés et sont donc soumis au code des marchés publics et aux aléas du commerce international, des ruptures de marché et de la fluctuation du dollar.

‘’Ces facteurs ont un impact sur les procédures de sorte que parfois la PNA fait face à des ruptures dans l’approvisionnement. Raison pour laquelle on doit affranchir les médicaments de certaines lourdeurs administratives’’, a-t-il indiqué.

Le pharmacien en chef de la PRA de Diourbel a, à cet égard, fait part de la nécessité d’ériger l’importation de médicaments au rang de priorité sécuritaire au même titre que l’acquisition d’armements.

‘’Je ne pense pas que l’armement soit plus stratégique que le médicament. C’est pourquoi tout ce que l’armement bénéficie en termes d’exonération de procédures, devrait l’être également pour le médicament importé par la PNA’’, a-t-il ainsi fait valoir.

Il a ajouté : ‘’Ces mesures devraient également permettre à l’initiative Yeksina de mieux jouer son rôle dans le cadre de la lutte contre les médicaments du marché illicite. (Par exemple), le contexte de Diourbel est marqué par un marché illicite de médicaments avec le cas de la ville de Touba souvent cité’’.

‘’La politique pharmaceutique repose sur trois piliers : la PNA chargée de l’approvisionnement, la Direction de la Pharmacie pour la réglementation et le Laboratoire national de contrôle chargée d’attester de la qualité des médicaments’’, a-t-il rappelé.

La PNA en termes de contribution dans la lutte contre ce marché (illicite) doit ‘’donner une alternative crédible en mettant à la disposition des patients des médicaments de qualité à des prix accessibles pour qu’ils n’aient pas recours aux médicaments frauduleux’’, a suggéré le docteur Lô.

La visite de trois jours dans la région de Diourbel devrait permettre aux journalistes de faire le tour de certaines structures de santé à Diourbel, Touba, Kaffrine et Kaolack pour faire le point sur l’initiative ‘’Yeksina’’.

ADL/AKS/OID

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here