PRESSBOOK – CONFERENCE DE PRESSE PRÉSIDENT OPTIC SUR L’ACTUALITE DU NUMERIQUE AU SENEGAL

0
239

 

Vidéos

https://www.youtube.com/watch?v=ibHvWX9OSy0&frags=pl%2Cwn

https://www.youtube.com/watch?v=rUF4YlY_1ac&frags=pl%2Cwn

 

SÉNÉGAL : LES PROFESSIONNELS DES TIC LISTENT LES MAUX DU SECTEUR ET PROPOSENT DES SOLUTIONS

En conférence de presse, ce vendredi 27 juillet 2018, à Dakar, l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (Optic) a passé en revue le secteur sénégalais du numérique ; histoire d’en faire le diagnostic en vue de solutionner les problèmes. 

 D’emblée, le président de l’Optic, Antoine Ngom (photo) s’est étonné du constat que depuis la mise en œuvre de la Stratégie Sénégal Numérique (SN2025), en 2016, le Sénégal ne s’st pas encore doté d’un comité de pilotage et de suivi, pourtant prévu dans ledit document. Du fait de ce retard dans sa mise en place, « les différents acteurs n’ont aucune visibilité sur la mise en œuvre de cette stratégie qui été élaborée avec un consensus rarement égalé au Sénégal », a-t-il dit.

Lire la suite http://innovafrica.net/senegal-les-professionnels-des-tic-listent-les-maux-du-secteur-et-proposent-des-solutions/

 

Sénégal : Les professionnels des Tic listent les maux du secteur et proposent des solutions

Vendredi 27 Juillet 2018

En conférence de presse, ce vendredi 27 juillet 2018, à Dakar, l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (Optic) a passé en revue le secteur sénégalais du numérique ; histoire d’en faire le diagnostic en vue de solutionner les problèmes.

D’emblée, le président de l’Optic, Antoine Ngom (photo) s’est étonné du constat que depuis la mise en œuvre de la Stratégie Sénégal Numérique (SN2025), en 2016, le Sénégal ne s’st pas encore doté d’un comité de pilotage et de suivi, pourtant prévu dans ledit document. Du fait de ce retard dans sa mise en place, « les différents acteurs n’ont aucune visibilité sur la mise en œuvre de cette stratégie qui été élaborée avec un consensus rarement égalé au Sénégal », a-t-il dit.

Lire la suite ici : http://osiris.sn/Senegal-Les-professionnels-des-Tic.html

 

Sénégal : l’Organisation des professionnels des TIC demande un « Digital Innovation Act »

29 juillet 2018

CIO Mag) – A la place d’un « Start-up Act » tel que la Tunisie l’a réussi, l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication du Sénégal (OPTIC) plaide pour la mise sur pied d’un texte plus fort. Face à la presse vendredi à Dakar, Antoine Ngom et ses collaborateurs ont vanté les mérites d’un « Digital Innovation Act » pour englober toutes les préoccupations des acteurs du secteur IT sénégalais. De l’avis du président d’OPTIC, un « Start-up Act » serait exclusivement réservé aux petites entreprises, or, il faut élargir la perspective en prenant en charge les difficultés des « entreprises du numérique qui ne correspondent plus à la catégorie de start-up ». C’est dans ce sens d’ailleurs que Monsieur Ngom appelle à l’augmentation de l’enveloppe d’un milliard CFA promis par le Chef de l’Etat aux petites entreprises le 15 mars 2018 à Diamniadio.

Lire la suite ici : https://cio-mag.com/senegal-lorganisation-des-professionnels-des-tic-demande-un-digital-innovation-act/

 

Antoine Ngom, président d’OPTIC sur les OTT : « C’est une problématique mondiale qui doit être gérée au niveau de l’UIT »

31 juillet 2018

(CIO Mag) – En dépit des nombreuses initiatives nationales, l’équation des Over – The – Top Services (OTT) reste encore insoluble. Ce qui fonde le président de l’Organisation des professionnels des TIC (OPTIC) à demander à ce que l’Union Internationale des Télécommunications se saisisse désormais de la question. « La majorité des pays qui ont essayé de réglementer en interne ces OTT a dû faire marche arrière », relève Antoine Ngom qui estime que, « tant que l’UIT, rassemblant l’ensemble des acteurs, ne les amènerait pas à une position commune qui puisse être appliquée au niveau mondial, je crois qu’on aura du mal ».

Lire la suite ici : https://cio-mag.com/antoine-ngom-president-doptic-sur-les-ott-cest-une-problematique-mondiale-qui-doit-etre-geree-au-niveau-de-luit/

 

Stratégie Numérique 2025: Optic s’inquiète du retard de la mise en œuvre du comite de pilotage et de suivi

29 juillet 2018

Considéré comme le seul référentiel en matière de politique nationale numérique, la stratégie Sénégal numérique 2025 connait beaucoup de difficultés dans sa phase de mise en œuvre. En effet élaboré depuis 2016 avec comme objectif ambitieux de monter à hauteur de 10% la contribution du numérique dans lePIB, cette stratégie a du mal à se matérialiser du fait de l’absence réelle d’instruments de pilotage pouvant permettre sa mise en œuvre.

Lire la suite ici : http://reussirbusiness.com/actualites/strategie-numerique-2025-optic-sinquiete-du-retard-de-la-mise-en-oeuvre-du-comite-de-pilotage-et-de-suivi/

 

 

Sn 2025, Smart Sénégal, FAI : l’Optic diagnostique les maux du secteur

31 juillet 2017

Le président de l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (OPTIC), Antoine Ngom a plaidé, pour la mise en place, dans les meilleurs délais, du comité interministériel de pilotage et de suivi de la Stratégie Sénégal Numérique 2025 (SN 2025).

«Des études sont lancées dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie sans réelle visibilité de la part des acteurs. Ces actions sont entreprises de manière dispersée et non coordonnée », a d’abord déploré M. Ngom, s’exprimant à l’occasion d’une conférence de presse organisée par son institution.

Lire la suite ici : http://www.socialnetlink.org/2018/07/sn-2025-smart-senegal-fai-loptic-diagnostique-les-maux-du-secteur/

 

Optic dénonce des manquements et l’inertie des autorités

29 juillet 2018

De nombreuses inquiétudes ont été mises sur la table, hier, par l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (Optic). Il en va de Stratégie Sénégal Numérique 2025, du fonds d’amorçage, de l’accès à la commande publique pour les entreprises numériques.

L’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (Optic) a fait face à la presse, hier, afin d’étaler ses inquiétudes. Elle dénonce, en somme, ‘’les actions dispersées’’ et ‘’non coordonnées’’ dans la mise en œuvre de la Stratégie Sénégal Numérique 2025. L’Optic a exprimé sa réserve sur le fonds d’amorçage. L’organisation demande que le dispositif existant soit complété en mettant à disposition les fonds d’amorçage en amont des incubateurs existants. Mais aussi des fonds pour accélérer, en aval, ces mêmes incubateurs. De ce fait, l’intervention de la Délégation de l’entreprenariat rapide (Der) devrait consister à soutenir et à renforcer le dispositif d’incubateurs existants.

Lire la suite ici : http://www.enqueteplus.com/content/developpement-du-numerique-au-senegal-optic-d%C3%A9nonce-des-manquements-et-l%E2%80%99inertie-des

 

Stratégie numérique 2025 : L’Optic inquiète de l’absence d’un instrument de pilotage

30 juillet 2018

Les ambitions du Sénégal dans le cadre de la Stratégie numérique 2025 sont compromises par l’absence d’instrument de pilotage. Selon le président de l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (Optic), M. Antoine Ngom, cette situation préoccupe les acteurs.

Dans le cadre de la Stratégie numérique 2025 (Sn2025), le Sénégal ambitionne de porter à 10% la contribution du secteur numérique à l’économie. Mais l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (Optic) reste sceptique quant aux chances d’atteindre cet objectif. En conférence de presse hier, M. Antoine Ngom, président de l‘Optic, tire la sonnette d’alarme. «La Sn2025 a été adoptée en fin 2016. Nous sommes en juillet 2018 et le comité de pilotage et de suivi n’est toujours pas mis en place.» Conséquence de cette absence, constate M. Ngom, des études sont lancées dans le cadre de la mise œuvre de la stratégie sans réelle visibilité des acteurs. «Ces actions sont entreprises de manière dispersée et non coordonnée», dit-il.

Lire la suite ici : http://stisenegal.com/strategie-numerique-2025-loptic-inquiete-de-labsence-dun-instrument-de-pilotage/

 

 

Plaidoyer pour un comité interministériel de la stratégie numérique du Sénégal

27 juillet 2018

Le président de l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (OPTIC), Antoine Ngom a plaidé, vendredi à Dakar, pour la mise en place, dans les meilleurs délais, du comité interministériel de pilotage et de suivi de la Stratégie Sénégal Numérique 2025 (SN 2025).

« Des études sont lancées dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie sans réelle visibilité de la part des acteurs. Ces actions sont entreprises de manière dispersée et non coordonnée », a d’abord déploré M. Ngom, s’exprimant à l’occasion d’une conférence de presse organisée par son institution.

De l’avis du président de l’OPTIC, le Sénégal doit rompre avec le passé où plusieurs documents d’orientation sont élaborés sans qu’il n’y ait une mise en œuvre à cause de l’absence des instruments de pilotage et de suivi.

Lire la suite ici : http://news.adakar.com/h/100446.html

 

INTERNET – Stratégie numérique 2025 : L’Optic inquiète de l’absence d’un instrument de pilotage

Les ambitions du Sénégal dans le cadre de la Stratégie numérique 2025 sont compromises par l’absence d’instrument de pilotage. Selon le président de l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (Optic), M. Antoine Ngom, cette situation préoccupe les acteurs. Dans le cadre de la Stratégie numérique 2025 (Sn2025), le Sénégal ambitionne […] … [lire la suite]

https://www.seninfolive.com/index.php/news/368449-internet-strategie-numerique-2025-loptic-inquiete-de-labsence-dun-instrument-de-pilotage

 

INTERNET – Digital Agenda 2025: Optic worries about lack of a steering instrument

Senegal’s ambitions under the 2025 Digital Agenda are compromised by the lack of a steering instrument. According to the Chairman of the Organization of Information and Communication Technology Professionals (Optic), Mr. Antoine Ngom, this situation preoccupies the actors.

As part of the Digital Agenda 2025 (SN2025), the Senegal aims to increase the contribution of the digital sector to the economy by 10%. But the Organization of Information and Communication Technology Professionals (Optic) remains skeptical about the chances of achieving this goal. At a press conference yesterday, Mr. Antoine Ngom, President of Optic, sounds the alarm. “The Sn2025 was adopted at the end of 2016. We are in July 2018 and the steering and monitoring committee is still not set up.” As a consequence of this absence, Ngom notes, studies are being launched as part of implementation of the strategy without real visibility of the actors. “These actions are undertaken in a dispersed and uncoordinated way,” he says. The situation is worrying the digital players who warn about the urgency to rectify the situation. “We have to break with the past where we have developed several guidance documents that could not be implemented because of the lack of steering and monitoring instruments,” says Ngom.

Lire la suite ici: https://tech2.org/senegal/internet-digital-agenda-2025-optic-worries-about-lack-of-a-steering-instrument/

Autres articles à lire

http://www.lequotidien.sn/internet-strategie-numerique-2025-loptic-inquiete-de-labsence-dun-instrument-de-pilotage/

http://www.osiris.sn/Plaidoyer-pour-un-comite.html

http://www.osiris.sn/Strategie-Numerique-2025-Optic-s.html

http://osiris.sn/Developpment-du-numerique-au.html

https://www.orbiti.com/stratgie-numrique-2025-loptic-inquite-de-labsence-dun-instrument-de-pilotage/

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here