Trophée des champions: Monaco renouvelle sa carte jeunes

0
72

 

Mondialistes en vacances, cadres transférés, recrues en devenir: Monaco joue une nouvelle fois la carte jeunes pour lancer sa saison lors du Trophée des champions face au Paris SG, samedi (14H00) en Chine, où l’ASM espère conquérir un nouveau public.

Entre les départs de Lemar, Moutinho et Fabinho, mais aussi ceux de Diakhaby, Kongolo et Meité, et les absences de Sidibé et Subasic, toujours en vacances, ou de Golovin, seule recrue star, moins de 10 des 22 joueurs du groupe monégasque venu à Shenzhen jouaient régulièrement en Ligue 1 la saison dernière.

Les révélations des derniers mois, Sylla, Mboula et Serrano, respectivement âgés de 18, 19 et 20 ans, devraient donc se voir offrir du temps de jeu samedi, aux côtés des plus expérimentés Glik, Jemerson, Raggi Lopes, Keita et Jovetic.

Et parmi les huit recrues –toutes très jeunes– du voyage en Chine, trois ne sont même pas majeures: l’Espagnol Navarro 16 ans, recruté à Barcelone, Diop, 17 ans, arrivé de Rennes, et Geubbels, 17 ans dans deux semaines, arraché à Lyon pour 20 millions d’euros.

Vendre des joueurs cadres et recruter des jeunes à fort potentiel, c’est devenu la marque de fabrique de l’AS Monaco version russe. Avec les départs l’été précédent de Mbappé, Silva ou Bakayoko, Il ne reste plus grand monde en Principauté du titre de champion de France 2017. Et, cette saison, plus encore que la précédente, Leonardo Jardim doit vite reconstruire une équipe dont le milieu de terrain a été entièrement renouvelé.

– Séduire les réseaux sociaux –

“C’est le projet de Monaco, qui achète beaucoup de jeunes pour les développer. Depuis ces cinq dernières années c’est comme ça, a déclaré vendredi Jardim en conférence de presse à Shenzhen. Je n’ai pas beaucoup de choix. Il faut faire progresser cette jeunesse, atteindre les objectifs du club. C’est aussi le savoir-faire du staff technique, de toutes les personnes du club. C’est notre métier. Chaque année, c’est un nouveau défi avec des joueurs différents, une mentalité différente. C’est comme ça”.

“Normalement ils ont besoin de deux-trois ans pour avoir un bon niveau, cela s’est passé comme ça avec Lemar, Bakayako, Bernardo Silva, Mbappé. Tout ces joueurs sont restés deux-trois ans au club pour progresser”, a ajouté le techinien portugais.

Difficile dans ces conditions pour Monaco, invité au titre de vice-champion 2018, de mettre fin à cinq ans d’hégémonie parisienne sur le Trophée des Champions. D’autant que l’équipe de la Principauté n’a plus battu le PSG depuis huit rencontres (7 défaites et 1 nul toutes compétitions confondues).

Et pour renforcer la difficulté, l’attaquant vedette Radamel Falcao, qui n’a rejoint le groupe que vendredi matin à Shenzhen, est très incertain selon Jardim.

“Il a fait seulement quatre entraînements (depuis son retour de vacances), il ne va pas prendre le risque de se blesser maintenant”, a plaidé l’entraîneur.

L’attaquant colombien est surtout venu pour participer à quelques opérations marketing. Ce déplacement est en effet l’occasion pour Monaco de se lancer sur les réseaux sociaux chinois, tels que Weibo, Toutiao, et Dongqiudi, spécialisé dans le football. Et, avec ses jeunes, de commencer à séduire la jeunesse chinoise.
Par Christophe BELLEUDI
AFP
© 2018 AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here