Présidentielle 2019 : Macky installe son équipe

0
99

Ne voulant pas nommer de directeur de campagne, le Président sortant a mis en place une sorte de collectif des délégués régionaux qui seront responsables de sa campagne, chacun dans sa région. Une innovation, dont on est sûr d’entendre longuement parler dans les jours et mois à venir.

Macky a déjà mis au point sa stratégie de campagne en direction de la Présidentielle. Certainement, assurée que l’étape de la collecte des signatures du parrainage sera pour lui qu’une formalité, le Président sortant a déjà mis en place l’équipe qui va lui faire gagner, du moins, espère-t-il, l’élection sans aucune difficulté. Et, au lieu de nommer un directeur de campagne comme, il est d’usage, Macky Sall a sorti une nouvelle trouvaille.

Toutes les élections, auxquelles le Chef de l’Etat et son parti ou sa coalition de partis ont participé depuis 2012, sont faites sans la coordination d’un directeur de campagne. Le Président a cette fois-ci, décidé de mettre en place des délégués régionaux qui seront responsables de la campagne dans leurs régions respectives. Au nombre de quatorze, ils sont choisis parmi les caciques des régions concernées, et sur des critères qui seront sans doute expliqués dans les jours à venir.

D’ores et déjà, on peut dire que Macky Sall a sans doute voulu perpétuer le slogan « on gagne ensemble, on gouverne ensemble » jusque dans les élections à venir. Ainsi, on apprend que, c’est Tanor Dieng et Niass qui sont délégués régionaux dans leurs régions respectives, à Thiès et à Kaolack. On est au moins sûr que peu de chefaillons locaux, oseront contester publiquement ce choix. Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls alliés à avoir bénéficié de la confiance présidentielle. L’ancien ministre Robert Sagna, ci-devant maire de Ziguinchor, va diriger la campagne dans son terroir et, aura sans doute à cœur de faire mordre la poussière à son tombeur de la mairie de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé. Aminata Mbengue Ndiaye, qui avait perdu sa mairie de Louga au profit de d’un poulain de Macky Sall, le ministre Moustapha Diop, dirigera la campagne dans sa région.

Néanmoins, les militant Apr purs et durs ne sont pas pour autant écartés. Ainsi, à Dakar, la suprématie d’Amadou Ba est confirmée, tandis que Mansour Faye renforce son empreinte sur l’Apr de Saint-Louis. On retrouve aussi, des revenants tels que Pape Diouf, l’ancien ministre de l’économie maritime qui va diriger la région électorale de Diourbel. Il reste maintenant à voir comment les militants de base vont accueillir ces innovations, et surtout comment le président de Bby va faire pour étouffer toutes les velléités de récriminations qui ne manqueront pas de s’élever.

Quoi qu’il en soit, on notera également que cette innovation, en écartant un potentiel directeur de campagne, mettra tous les prétendants d’accord. Personne n’en voudra à une quelconque rival(e) de lui avoir pris la place qui lui revenait de droit ?.

LeQuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here