Dégénérescence démocratique, le Sénégal mérite autre chose

0
128

Les forces réactionnaires ont toujours, eu, à des moments donnés de l’histoire, un petit contrôle sur le cours de celle-ci. Le caractère injuste et parfois tragique de l’histoire de l’humanité s’explique en partie par le fait que ces forces occultes y jouent un rôle actif : elles font partie de l’histoire. Mais les forces du progrès ont toujours réussi à faire face à l’ampleur du mal engendré par les renégats, car elles ont toujours pu puiser dans la conviction et la volonté les ressources nécessaires pour infléchir le cours de l’histoire. Les forces réactionnaires ne sont en réalité ingénieuses que dans le complot et la trahison, c’est pourquoi elles perdent tout ce qu’elles obtiennent par ce biais, car l’héroïsme, le patriotisme ne se décrètent ni ne s’improvisent.

 

Elles ont éliminé Lumumba, mais elles sont restées impuissantes face à la puissance de son esprit. Elles n’ont, en réalité, vaincu que le côté lyrique de la figure de Lumumba. Elles ont écroué Mandela, mais jamais son esprit et sa vision n’ont été enchainés : au contraire les brimades qu’il a subies durant plus deux décennies n’ont fait que décupler sa force. Elles ont tout tenté contre Cheikh Anta Diop, allant même jusqu’à vouloir ternir sa carrière scientifique, mais ça n’a pas empêché la sagacité de son esprit de transcender les frontières habituelles du temps et de l’espace.

 

Nous ne devons donc pas baisser les bras : le combat est possible, le combat est nécessaire, le combat est urgent. Notre démocratie est sévèrement malmenée par une oligarchie composite, mais très soudée par les enjeux du pouvoir. Nous sommes divisés sans nous en rendre compte, nous sommes déviés de notre itinéraire démocratique par des intrigues que personne ne pouvait prévoir dans un pays comme le nôtre. Macky Sall est l’incarnation absolue de cette déviation démocratique, mais nous serions ses complices si nous le laissions agir à sa guise ! Qui pouvait imaginer que ce régime descendrait aussi profondément dans les poubelles de la perfidie en systématisant l’achat industrielle des consciences ?

 

Jamais dans l’histoire du Sénégal on vu un régime manquer de grandeur et de générosité au point d’organiser une pénurie d’expression du pluralisme. Pénurie démocratique : voilà le niveau où Macky Sall nous a rabaissés. Jamais dans l’histoire, pourtant très riche, de ce pays on a vu un régime ostraciser ses adversaires jusque dans ce que la république leur garantit comme droits élémentaires. Jamais dans l’histoire du pays un parti et  un chef d’État n’ont autant joué avec l’unité nationale et les institutions. Voler des cartes d’identité dans un commissariat de police pour parrainer un candidat sortant ! C’est la barbarie à l’état pur, c’est l’incivisme érigé en culture, c’est la roublardise institutionnalisée, c’est le banditisme entretenu et financé par une oligarchie.

 

Ah les « anthropophages » ! Maintenant ils opèrent en plein jour !

 

Ils tenteront tout : bientôt les contributions et les chroniques des voix libres de ce pays ne seront publiées que dans la très rare presse libre et avant-gardiste et ça a commencé. Quand un homme ou un clan souffre d’un déficit de grandeur, il n’a pas de limite dans l’indécence et les intrigues. Mais que faire ? Quand on cherche à parrainer un leader qui a osé forcer un bureau de vote et voter sans sa carte, on ne peut pas être un exemple de citoyenneté. Notre république est souillée et il faudra beaucoup d’énergie et de temps pour la purifier. Les antivaleurs ont pris tous les pouvoirs, les anti-modèles dictent leur loi au reste de la société, parce qu’ils sont promus par un État corrompu et corrupteur à grande échelle.

 

Qui pouvait imaginer qu’un régime sortant pouvait manquer de génie au point de squatter le travail de parrainage de ses adversaires pourtant persécutés ? On a vraiment touché le fond ! Être obligé de se présenter aux citoyens sous le nom d’un rival naguère voué aux gémonies pour pouvoir réussir son parrainage, c’est le comble de la tragédie humaine, c’est simplement le summum de l’absence d’initiative et de courage politique. Quel manque d’assurance ! Quel manque de sérénité ! L’emprisonnement systématique et la corruption dévergondée ne suffisent donc plus, il faut aller le plus loin possible dans la débauche.

 

Tout ça pour le pouvoir ?

 

Quand on prêt à descendre si bas pour le pouvoir, cela prouve qu’on n’a pas dans ses tripes l’énergie et la vertu requises pour l’exercer au nom et à l’avantage du peuple. Nul ne peut prétendre servir le peuple en l’achetant, nul ne peut prétendre travailler pour le bien d’un peuple quand il s’emploie à l’abrutir à ce point. Il est urgent que les forces du progrès reprennent le chemin du front contre la vilénie républicaine. La république est arraisonnée par une oligarchie qui exerce le pouvoir exclusivement pour des rentes directes là où les oligarchies civilisées sont au moins capables de faire semblant de servir la communauté.

On est vraiment allé très loin dans la dégénérescence !

Alassane K. KITANE

Professeur au Lycée Serigne Ahmadou Ndack Seck
Président du mouvement citoyen LABEL-Sénégal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here