Viol sur un enfant de 4 ans à Thiaroye: Le porteur de marchandises, Boubacar Barry écope de 10 ans de prison

0
301

De nationalité guinéenne, Boubacar Barry, 33 ans, va croupir les 10 prochaines années de sa vie en prison. Il a été reconnu coupable des faits de pédophilie et de viol sur une fille, âgée de 4 ans, par le tribunal des flagrants délits de Pikine.

C’est dans ces circonstances, qu’il l’avait prise par la main avant de l’entraîner dans sa chambre. Ainsi, sous le regard impuissant de l’enfant, le pédophile ôte son pantalon et introduit sa main dans son sexe. Mais, mal lui en a pris.

Aussitôt, la dame M.Y. Ba qui a constaté la disparition de sa fille s’est invitée dans la chambre. Très choquée par la scène qui s’offrait à ses yeux, elle ameute le voisinage avec des cris. La peur dans le ventre, le sieur Barry se confonde en excuses.

Après avoir conduite sa fille à l’hôpital de Pikine, M. Y. Ba dépose sa plainte dès le lendemain, au niveau du commissariat de Thiaroye. Le certificat médical établi par l’homme de l’art a fait état d’une déchirure cutanée au niveau de la grande lèvre gauche de l’enfant.

Cueilli chez lui et soumis à un interrogatoire serré, Boubacar Barry reconnaît sans ambages son acte pervers. Il soutient, que c’est la gamine qui a été la première à toucher son sexe, une fois dans sa chambre. Ne pouvant plus se tenir, il a enlevé son slip et il a introduit son doigt dans son sexe à plusieurs reprises. C’est ainsi que quelques temps après, sa mère l’a surpris.

Auditionnée à son tour par les limiers, A. S allègue : ” Boubacar Barry m’a pris par la main et m’a amené dans sa chambre. En ce moment, ma mère était en train de préparer le dîner. Ainsi, il a enlevé mon slip. Ensuite, il a baissé son pantalon jusqu’au genou et il s’est couché sur moi en me caressant le sexe. Lorsque, j’ai voulu crier, il a bloqué ma bouche avec sa main. Il avait même tenté de mettre son sexe dans le mien“.

Mais, devant la barre du tribunal des flagrants délits de Pikine mardi dernier, le prévenu a nié les faits pour échapper des mains de Dame Justice. Il a argué que sa victime n’a jamais mis ses pieds dans sa chambre.

Le conseil de la partie civile a réclamé 10 millions de francs, à titre de dommages et intérêts.

Le représentant du Ministère public qui est convaincu de la culpabilité du prévenu a requis le maximum de la peine, 10 ans ferme, pour viol et pédophilie.

Un réquisitoire qu’a suivi le juge, qui a envoyé le prévenu à la citadelle du silence pour 10 longues années. Il doit également allouer la somme de 5 millions à la partie civile.

KADY FATY Leral

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here