Education : Pour une année scolaire apaisée et sans perturbation, les enseignantes demandent plus d’appui de la part des autorités.

0
137
Pour une année apaisée et sans perturbation, le RFEEEG, qui est une organisation féminine qui œuvre pour la pacification de l’espace scolaire, a organisé hier une grande randonnée à Dakar pour lancer leur programme annuel de zéro grève.
En effet, cette association regroupe plusieurs actrices de l’éducation venant de différents coins du Sénégal. Ce sont des enseignantes, des leaders qui œuvrent pour une noble cause : soutenir l’éducation.

Malheureusement, ce regroupement rencontre certaines difficultés liées à l’absence d’appui et de soutien. Il y a des délégations qui sont toujours à Dakar et qui peinent à rentrer dans leurs régions respectives, faute de moyens. C’est pourquoi, après avoir fait le tour des chefs religieux et des autorités, ces enseignantes trouvent qu’il est vraiment dommage de rester insensible face à leur situation vu l’importance que le chef de l’État accorde à l’éducation.

Elles estiment que ces autorités doivent se concentrer sur les préoccupations qui interpellent l’éducation, car c’est elle qui peut faire avancer notre chère nation. C’est d’ailleurs une préoccupation majeure du président de la République Macky Sall, que nous interpellons en même temps, car il est très sensible aux questions qui tournent autour de l’éducation.

Toutefois, ces enseignantes sont engagées et avec l’esprit de leadership de leur présidente, à véhiculer ce concept « Zéro grève », pour en faire une réalité et appellent pour cela, tous les fils de ce pays qui tiennent à l’éducation.

Elles se battent pour la pacification de l’espace scolaire, le retour et l’incarnation des valeurs à l’école mais également pour une implication soutenue et perpétuée des femmes dans la prévention et la résolution des crises dans le système éducatif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here