26.9 C
Dakar,sn
Saturday, December 15, 2018
Accueil Société Eclairages – Femmes « Driankés »: « Le mieux, c’est qu’elles prient chez elle et...

Eclairages – Femmes « Driankés »: « Le mieux, c’est qu’elles prient chez elle et dans leurs chambres »  

0
97
La fréquentation régulière des femmes » driankés » de la mosquée n’est pas obligatoire. En plus, elle cause beaucoup de dégâts aux hommes, notamment ceux qui occupent la dernière rangée qui se trouvent juste devant ces femmes.

Elles sont belles et bien gâtées par la nature! Elles sentent toujours bon avec des parfums de qualité. Ce sont en effet de vraies « driankés » qui arpentent chaque jour les chemins des mosquées. Elles ne prient jamais chez elle. Si certains, parmi ces femmes de classe, s’abstiennent de faire le moindre bruit une fois arrivée dans ces maisons de Dieu, d’autres semblent intéressées par autre chose. Elle laissé toujours leur trace à l’intérieur des lieux de cultes. Elles viennent, tout blanc vetues, du voile au regard charmeur. Chaque mouvement de leur pieds laisse entendre les cliquetis de leurs perles bien aspergées de belles senteurs. Elle dégagent l’odeur de l’encens. En caricature, ces femmes sont l’encens_soir en miniature.

Assane Fall, parlant des préceptes islamiques, souligne qu’on doit jamais interdire à quelqu’un d’aller faire la priére à la mosquée. Mais pour le cas de la femme, il est dit que c’est mieux de rester chez elle et de faire la prière dans sa chambre. « Et entre le bon et le meilleur, il faut toujours privilégier le meilleur », a t’il conseillé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here