Lancement de l’appel d’offres du bloc Sosp : African Petroleum se dresse contre le Sénégal

0
136
Le Président Directeur Général (Pdg) de la société African Petroleum, Jens Pace est surpris par l’appel d’offres pour l’octroi de la licence du bloc Sénégal offshore Sud Profond (Sosp) lancé par l’Etat du Sénégal. D’autant que M. Jens Pace continue de réclamer la paternité dudit bloc. Qui plus est, ce bloc fait l’objet d’un contentieux au Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI).
Le processus de manifestation d’intérêt lancé par le gouvernement du Sénégal pour le bloc Sénégal Offshore Sud Profond (Sosp) risque d’être plombé par le contentieux qui oppose l’Etat du Sénégal à la société African Petroleum. Le Pdg de la société Jens Pace, s’étonne de l’attitude du Gouvernement du Sénégal . D’autant que, souligne-t-il, les autorités qui ont lancé la manifestation d’intérêt, savent pertinemment que le bloc Sénégal Offshore Sud profond (SOSp) est contrôlé par la société African Petroleum. M. Jens Pace se dit surpris par cette opération, d’après Ecofin.

Dans un communiqué rendu public, African Petroleum rappelle en outre aux autorités que le bloc fait actuellement l’objet d’une procédure d’arbitrage devant le centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). « Nous sommes surpris que Petrosen soit à la recherche de manifestations d’intérêt pour notre bloc SOSP en ce moment, étant donné qu’il fait l’objet d’un arbitrage devant le CIRCI, un processus que le gouvernement sénégalais a reconnu et dont les acteurs industriels intéressés seront bien conscients », relève le Président directeur général (Pdg) d’African Petroleum.

Selon Jens Pace, le contrat de partage de production SOSP n’est pas résilié tant que le différend n’aura pas été résolu, soit à l’amiable, soit par la voie d’arbitrage. « Afican Petroleum restera sur la licence, et nous continuerons à défendre rigoureusement notre position dans le processus d’arbitrage en cours », prévient-il.

Dans le communiqué, le conseiller juridique d’African Petroleum, qui fait part de l’incompréhension de la société, a indiqué que celle-ci prend néanmoins acte de la situation. Il faut souligner qu’African Petroleum détient 90% de parts sur le bloc et le reste est contrôlé par Petrosen.

L’As

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here