L’incompatibilité rhésus : source d’infertilité

0
171

L’incompatibilité rhésus c’est lorsque la différence de rhésus entre l’homme et la femme empêche la survenue ou la poursuite d’une grossesse.


Petits rappels physiologiques: 
 

Il existe 8 groupes sanguins: 

– 
4 groupes positif: A+, B+, AB+ et O+

– 4 groupes négatifs: A-, B-, AB- et O

-.
Il faut noter qu’il existe en réalité une dizaine de sous-groupes qui ne sont recherchés que dans le cadre d’une suspicion d’incompatibilité rhésus.

2. Le positif ou le négatif dépend d’un facteur situé à la surface des globules rouge appelé: facteur rhésus.

3. Être rhésus positif signifie que ce facteur est présent à la surface des globules rouges.

4. Être rhésus négatif signifie donc que l’on a pas de facteur rhésus à la surface des globules rouges.

5. Le sang de la mère et le sang du fœtus ne se mélangent pas: les échanges se font au niveau du placenta.

6. Les anticorps maternels, sortes de policiers du corps, passent chez le bébé à travers le placenta.

Comment se produit une immunisation rhésus?
 

Lorsqu’une femme est de rhésus négatif ( A-, B-, AB- ou O-) et que son conjoint est du rhésus positif, en cas de grossesse, son enfant peut être du rhésus positif comme son père.
Dans ce cas, au moment de l’accouchement, avec le détachement du placenta ( qui contient le sang du bébé), le sang de l’enfant peut toucher celui de la maman.
 Ainsi, ce sang rhésus positif, sera considéré par le sang maternel comme un intrus car le sang maternel ne reconnaît pas le facteur rhésus. Le sang de la mère va ainsi créer des anticorps anti-rhésus.
 Ces anticorps vont rester dans le sang maternel, et lors de la prochaine grossesse, si le fœtus est du rhésus positif, vont l’attaquer très tôt ce qui peut créer un avortement, avortement qui peut se répéter.
 On appelle cela l’immunisation rhésus.
 Cela ne de produit que si la femme est de rhésus négatif et son conjoint du rhésus positif.
Si la femme est rhésus positif et son conjoint rhésus négatif, il n’y a pas de risque. 
Si les deux sont du rhésus négatif ou si tous les deux sont du rhésus positif, il n’y pas de risque non plus.
-

Comment éviter l’immunisation rhésus?
 

Pour toute femme rhésus négatif, après l’accouchement, il faut analyser le sang du bébé pour déterminer le groupe sanguin-rhésus. Si le bébé est du rhésus positif, la maman doit recevoir, dans les 72 h de préférence, une piqûre appelée sérum anti-D qui permet de détruire d’éventuels anticorps qu’elle aurait créée.
 S’il s’agit d’un avortement, puisque on ne peut pas savoir qu’elle aurait été le rhésus du bébé qui allait naître, l’administration du sérum anti-D doit être systématique.
 Il existe aussi un test simple appelé RAI (recherche d’agglutines irrégulières) qui permet de savoir si la femme a développé des anticorps anti-rhésus.
La méconnaissance du groupe sanguin-rhésus peut être la cause d’avortement à répétition alors que cette analyse fait partie du minimum indispensable du bilan de grossesse.

afriquefemme.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here