Santé Publique : La morgue de l’hôpital Aristide Le Dantec dégage une odeur fétide

0
53
Voilà une affaire de santé publique, une hécatombe qui interpelle au premier plan les autorités étatiques et les responsables sanitaires en particulier.
Nous sommes à l’hôpital Aristide Le Dantec, une structure sanitaire au cœur du centre-ville de Dakar. Malgré la chaleur accablante qui sévit en cette journée, l’hôpital grouille de monde : des patients accompagnés pour la plupart par des proches. Dans tous les pavillons, le constat est le même. Un nombre pléthorique de malades en attente de recevoir des soins. Certains viennent faire des analyses médicales tandis que d’autres viennent récupérer leurs résultats. Mais ce qui a le plus marqué notre attention est l’odeur nauséabonde qui provient de la morgue. Nous nous sommes garés à deux cent mètres de l’entrée principale, mais une puanteur insupportable saisit tous les passants.

Selon une source anonyme que nous avons rencontrée non loin du Centre Marie Joliot-Curie, cette situation découle d’une défaillance dans le fonctionnement de la chambre froide.

Un fait qui suscite pas mal de crainte par rapport à la conservation des morts acheminés à la morgue de cette structure. Une autre source approchée  nous signale que des corps en état de décomposition avancée seraient à l’origine de ces désagréments.

Un hôpital aussi fréquenté que Le Dantec selon une source ne doit pas connaitre ce genre de situation. « Il n’est en aucun cas permis à cette structure censée apporter le bien-être en dispensant aux patients des soins de qualité, de devenir une bombe à retardement dans un pays comme le Sénégal », renchérit-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here