Facebook chasse le groupe d’extrême droite “The Proud Boys”

0
54
Facebook a annoncé mercredi qu’il supprimait comptes et pages liés au groupuscule d’extrême droite “The Proud Boys”, impliqué dans de violents incidents avec des militants antifascistes mi-octobre à New York.

“Nous sommes en train de supprimer +The Proud Boys+ et (leur fondateur) Gavin McInnes des (plateformes) Facebook et Instagram, conformément à nos règles contre les organisations et personnalités prônant la haine”, a écrit un porte parole du réseau social dans un courriel à l’AFP.

Le 12 octobre, des heurts avaient éclaté en plein Manhattan entre des membres de ce groupe de suprémacistes blancs, qui sortaient des locaux du Metropolitan Republican Club –émanation du parti républicain– et des militants antiracistes.

En août, Twitter avait déjà suspendu les comptes des “Proud Boys” et de Gavin McInnes, à quelques heures d’un rassemblement organisé par le réseau d’extrême droite “Unite the Right” à Washington.

Ce rassemblement avait lieu un an après leur manifestation de Charlottesville (Virginie), qui s’était soldée par la mort d’une contre-manifestante, tuée par un sympathisant néonazi qui avait foncé dans la foule avec sa voiture.

Ces dernières semaines, Apple, YouTube (Google), Facebook ou encore Twitter avaient suspendu les comptes d’une autre figure de l’extrême droite, le conspirationniste Alex Jones, fondateur du site InfoWars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here