Publication de contrats : La moitié des entreprises observent le silence ou se gardent d’un soutien public (OXFAM)

0
150

Environ la moitié des entreprises’’ restent muettes ou se gardent d’encourager la publication des contrats, selon un nouveau rapport d’Oxfam, publié ce jeudi à Dakar et fruit d’une enquête ayant porté sur 40 entreprises.

ONG Oxfam a rendu public dans la capitale sénégalaise le rapport de son enquête internationale sur la publication des contrats, offrant des résultats sur le panorama des politiques de publication des contrats de 40 entreprises minières, pétrolières et gazières.

“Environ la moitié des entreprises sont silencieuses ou ne soutiennent pas publiquement la publication des contrats parce que sur les 40 entreprises étudiées, 22 ne disposaient d’aucune déclaration de principe sur la publication des contrats ou de déclaration contre la publication”, constate l’enquête.

Elle relève qu’un “un petit nombre d’entreprises ont manifesté leur engagement pour la transparence des contrats par des déclaration publiques, l’adoption de politiques publiques concrètes, dans certains cas, la publication proactive des contrats”.

Le rapport évoque “88% de taux d’entreprises soutenant l’ITIE, […] un faible appui à la publication des contrats, avec conditions et limites évaluées à 5% et un taux élevé d’absence de déclaration de soutien ou de silence des partisans de la publication des contrats estimés à 55%”.

“Deux membres du Conseil de l’ITIE […] s’opposent à la transparence des contrats, en défendant publiquement la confidentialité des contrats”, révèle le rapport d’enquête.

Selon la co-auteure de cette enquête, Isabel Munilla,” la majorité des entreprises évaluées soutiennent publiquement la transparence ou sont des entreprises soutenant l’ITIE, mais beaucoup n’élargissement pas ce soutien à la transparence des contrats”.

“Vingt-neuf des 40 entreprises évaluées doivent soutenir et accepter de promouvoir la norme ITIE, car elles sont des entreprises soutenant l’ITIE”, a-t-elle notamment indiqué.

Elle a par ailleurs souligné que “les membres du Conseil d’administration de l’ITIE ont réalisé de bonnes performances dans l’enquête’’, mais qu’”il reste beaucoup à faire”.

Après le lancement de l’enquête internationale sur la publication des contrats de quarante entreprises minières, pétrolières et gazières à Nairobi en mai 2018, la version française a été publiée ce jeudi au Sénégal.

Auteur: aps – APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here