Pour 28 comprimés d’amphétamines : Le franco-togolais Thierry Lawson écope de trois mois de prison

0
59

Présenté comme un dealer, suite à son arrestation avec 28 comprimés d’amphétamines, Thierry Lawson, 34 ans a comparu devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. Après avoir disqualifié les faits d’offre ou de cession de drogue, en détention en vue de l’usage, le juge l’a condamné à trois mois de prison ferme.

Auditionné, il soutient que la drogue lui a été offerte par un de ses amis, établi en France pour sa consommation personnelle. Son ami M. Ba qui était avec lui dans la voiture, déclare qu’il n’est ni un trafiquant ni consommateur de ce produit nocif. Déférés tous les deux au parquet, le sieur Ba bénéficie d’une liberté provisoire.

Devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour offre ou cession de drogue, ils maintiennent leurs déclarations préliminaires. ” J’ignorais que les médicaments étaient de la drogue. Je les prenais trois fois par jour pour avoir du punch. Mon ami M. Ba ne l’a jamais consommé. Il m’accompagnait chez une copine la nuit de notre arrestation “, a soutenu Thierry Lawson, vendeur de véhicules de son état.

Le parquet a requis l’application de la loi.

Quant aux avocats de la défense, ils ont sollicité la disqualification des faits en détention de drogue en vue de l’usage. Pour Me Ousseynou Gaye, son client ne pourrait être considéré comme un trafiquant. Du moment que, dit-il, qu’il est inconnu du fichier de la police. ” C’est par le fruit du simple hasard qu’il a été arrêté. Et c’est de son propre chef qu’il avait conduit les policiers chez lui. Il a dit que les comprimés lui donnaient de l’énergie. Il ne l’a jamais offert à son ami M. Ba qu’il a déchargé depuis le début”, a souligné la robe noire.

Au final, le juge a condamné Thierry Lawson à trois mois d’emprisonnement ferme pour détention de drogue, en vue de l’usage. Quant à M. Ba, il a été relaxé.

Kady FATY Leral

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here