23 C
Dakar,sn
Thursday, November 15, 2018
Accueil Culture Exclusif : L’histoire du nouveau khalife de Ndiassane racontée par son «fils»...

Exclusif : L’histoire du nouveau khalife de Ndiassane racontée par son «fils» aîné  

0
109
Cheikh Sidya Kounta, «fils» aîné du nouveau Khalife, puisque son père Mouhamed Becaye est le seul frère de sang que l’actuel khalife a connu, raconte l’histoire de ce khalife passé par la Mauritanie, puis par Kaolack chez Baye Niass. Ce « fils » aîné évoque également la fausse controverse qui a escorté le choix du nouveau khalife. Sans occulter la santé précaire du nouveau khalife. Cheikh Sidya Kounta dit tout sur Cheikh Al Bécaye, d’après nos confrères de igfm .

 

«Il est né trois mois, après le décès de son père»

«Cheikh Al Bécaye Kounta, le nouveau khalife, a le même père et la même mère que mon père Mouhamed Bécaye qui était l’imam ratib de Ndiassane. Ils sont du côté de leur père, de la famille de Cheikh Bouh Kounta, fondateur de Ndiassane. Du côté de leur mère, ils sont de Thilmakha, donc apparentés à Lat Dior. Il porte le nom de Bécaye Bécaye, parce c’est arrivé à deux personnalités à Ndiassane. Celui que le défunt khalife a succédé s’appelait Baye Bouh, qui était le fils cadet du fondateur de Ndiassane. Lui est né après la disparition de son père, trois mois après. C’est pareil pour Bécaye Bécaye ou Cheikhal Bécaye. Il a vu le jour trois jours après la mort de son père. C’est ce qui explique qu’il porte le nom de son père Cheikh Al Bécaye fils du fondateur de Ndiassane.

 

«Après des études en Mauritanie il est envoyé chez Baye Niass»

Il est né en 1929. Il a fait ses études en Mauritanie où il a pu maîtriser en un temps très court le Coran. En fait, quand son père est décédé, sa mère a décidé de faire de ses deux fils, conformément aux vœux de son défunt époux des Hafiz, des jeunes qui maitrisent les sciences coraniques et islamiques. C’est cette mission que leur maman a décidé d’accomplir en les envoyant en Mauritanie apprendre le Coran. Quand ils sont revenus de Mauritanie, ils ont été envoyés chez Ibrahima Niasse Ou Baye Niasse pour approfondir leurs connaissances. Je pense que c’est dans les années 40 et 50 qu’il a été envoyé lui et son frère Mouhamed Kounta à Kaolack. Ils ont fait à Kaolack 22 ans, c’est à la suite de ça qu’ils sont revenus. Sa maman qui n’avait que ses deux enfants a encore insisté pour qu’ils retournent chez Baye Niass. A la suite du rappel à Dieu de leur mère, ils sont revenus.

«Les raisons de la vie de Bécaye Bécaye à Thiès»

Cheikh Sidya Yahya, qui est resté à la tête de la communauté Khadrya de Ndiassane de 1976 à 1987, et El Hadj Mamadou le père du défunt Khalife sont venus les prendre et les mettre en contact de la famille Kounta. C’est à la suite de ça que Mouhamed Bécaye, le grand frère de l’actuel Khalife, est devenu imam ratib de Ndiassane. Mais il se trouve que sa mère habitait le quartier Diakhao à Thiès. Lui Bécaye Bécaye a décidé de rester à Thiès. Si mon père Mouhamed Bécaye n’avait pas été rappelé à Dieu, c’est lui qui serait devenu l’actuel Khalife. Mais il laisse la place à son jeune frère.

Le défunt khalife, Mame Bouh Mouhamed, est de quatre ans son aîné. Le défunt khalife était âgé de 93 ans et l’actuel est âgé de 89 ans. Il aura 90 ans en 2019.

«Il n’y a pas eu de controverse dans la succession»

« A Ndiassane, C’est Cheikh Bouh Kounta qui est le père. Nous sommes à l’heure des petits-fils. La hiérarchie qui existait quand Cheikh Bouh est décédé. C’est le même système de succession qui continue. Le premier petit-fils c’était Mame Bouh et aujourd’hui Bécaye Bécaye est le deuxième.

«Son état de santé est celui d’un vieil homme de 89 ans»

Il est devenu khalife à l’âge de 89 ans, donc il y a de quoi spéculer sur son état de santé, mais il rend grâce à Dieu. Il n’a pas l’âge d’un jeune de 20 ans. Il a des problèmes d’articulations aux pieds.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here