Inefficacité des mandats de l’Onu en Afrique relevée par Macky Sall : Le Conseiller spécial du Sg de l’Onu pour le Sahel relativise

0
50
Dans le discours inaugural de la 5e édition du Forum International de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, le président du Sénégal n’a pas manqué de fustiger l’inefficacité des mandats onusiens dans le continent noir. Mieux, Macky Sall a invité à une introspection pour un changement de paradigme pour plus d’efficacité devant les “forces du mal”. Car, pour le chef de l’État sénégalais, il n’est pas normal que face à 10 000 casques bleus appuyés par Barkhane, des forces soient encore en mesure de menacer la paix de “nos pays”. Seulement de l’avis du Conseiller du Secrétaire général de l’Onu pour le Sahel, les choses ne sont pas aussi simples.
En marge de la conférence qu’il animait autour du thème “enjeux de l’opérationnalisation du lien entre développement et sécurité durable”, Ibrahima Thiaw semble inviter à un peu plus de recul dans l’appréciation des missions assignées aux troupes de l’Onu en Afrique. Pour le spécialiste, “il faut comprendre qu’on est dans une guerre asymétrique où des armées combattent des ennemis invisibles”. “C’est très compliqué pour une armée”, ajoute le conseiller d’Antonio Guterres pour le Sahel. Pour venir à bout des groupes jihadistes et leurs corollaires, il propose d’élever le niveau de coopération entre les services de sécurité et les populations.
De même, Ibrahima Thiaw trouve que le fléau doit être combattu en mettant l’accent sur des politiques de développement solides. “La plupart des conflits au Sahel, c’est lié à une mauvaise gouvernance”, pointe-t-il pour toucher du doigt l’absence d’un système judiciaire fiable susceptible de faire le lit de la prise des armes là où il suffisait de dire le droit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here